'Les robots ne feront pas immédiatement tomber nos emplois'

Il est peu courant de voir une PME industrielle spécialisée dans l'automatisation parler de l'aspect éthique des robots sur la ligne de production.

10 février 2017

Partager

"l'automatisation tourne autour du contenu d'une fonction et non d'une perte d'emploi" (linda van den berghe, co-fondatrice de van hoecke automation).

Pour Karel Van Hoecke et Linda Van den Berghe, fondateurs de l'entreprise Van Hoecke Automation, cela coulait de source : "Les robots ne font pas nécessairement disparaître les emplois. La formation, le recyclage et la maniabilité en sont les avantages".


L'entreprise familiale Van Hoecke Automation a fait sa percée sur le plan international en tant que constructeur de machines, bureau d'ingénierie et analyste mécanique et électrique. Leurs clients sont des multinationales dans le secteur automobile en Europe, aux Etats-Unis, en Afrique du Sud sans oublier la Chine, l'Inde et la Russie ou des PME innovantes telles que Niko basée à Sint-Niklaas. L'industrie alimentaire est également un client non négligeable. "Nous fournissons notamment des solutions au niveau des emballages", explique Karel Van Hoecke.


"Mécanique, électrique, pneumatique, hydraulique, programmation et conception électrique, nous faisons tout nous-même. Nous avons aussi un petit atelier de montage. Ce que nous confectionnons est destiné aux partenaires locaux. Il y a beaucoup d'expertise en Flandre. Vous pouvez également créer et partager des connaissances. Les jeunes designers sont souvent a mille lieues de la réalité et ne savent pas comment une machine de fraisage fonctionne. Dans une société intégrée, cela est moins important mais, pour nous, il s'agit d'un élément essentiel."

Pommes dans le panier

Vu que nous travaillons en tant que développeur de prototypes, la formation continue est essentielle. Ici, la robotique et la 'technologie vision' sont nos core business tout comme l'est déjà la mécatronique. Linda Van den Berghe s'exprime : "Nous ne recrutons pas beaucoup parce que nous passons énormément de temps à la formation. Nous avons actuellement de la place pour un mécanicien, un développeur électrique et une personne qui travaillerait dans l'atelier. Attention, les pommes doivent être adaptées au panier."


En tant que PME, nous effectuons notre R&D avec l'aide d'universités ou de hautes écoles. "Nous recrutons souvent des étudiants en train d'effectuer leur thèse. Nous participons à des ateliers de recherche autour du processus de fabrication ou de l'organisation de la production. Vous devez savoir comment fonctionne votre client. La pré-ingénierie est également importante : réfléchir et être créatif avec le client, penser de façon conceptuelle."

Jobs remplacés par des machines

De par son fonctionnement, Van Hoecke Automation se retrouve à la base de l'automatisation poussée du travail d'autres personnes. La technologie se rapproche de l'être humain mais est-il possible de remplacer des travailleurs par des machines ? Karel Van Hoecke nous fait part de sa sivion de la situation : "Les travailleurs doivent plus penser au contenu de la fonction lorsqu'ils automatisent. Cela n'est pas toujours le cas et nous essayons de les former et les sensibiliser à ce niveau car nous trouvons cela essentiel. Vous pourriez très bien apprendre à un opérateur de travailler avec un robot ou une machine à commande numérique. En plus de la machine, il faut disposer de personnes qui s'y connaissent en la matière."


"En tant que travailleur, vous êtes heureux de ne plus devoir effectuer certaines tâches et avez du temps libre pour faire d'autres choses ? Tout le monde est gagnant. Les gens aiment de moins en moins les jobs au contenu répétitif. Un travail éprouvant conduit à des soucis physiques. L'automatisation est une solution. Les emplois les plus simples ne sont pas nécessairement les plus menacés, certains ne peuvent pas être automatisés. Et si d'autres disparaissent, cela ne fera que stimuler la créativité en matière d'emploi !"


(eh) – Plus d'informations : www.vha.be 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.