Workaholic
Précédent

1 de 200

Suivant

Comment prendre le dessus sur votre voix intérieure négative ?

La peur de l'échec et les pensées négatives peuvent sérieusement impacter votre bonheur au travail. Comment gérer vos émotions et garantir un état d'esprit positif ?

Stress positif vs négatif

Un planning de travail chargé avec des délais serrés, un projet complexe pour un client exigeant ou simplement une charge de travail générale élevée… Tout le monde n’est pas capable de gérer de telles situations comme il se doit. Dans certains cas, le stress peut même vous paralyser et vous bloquer, ce qui nuit à vos performances.

En revanche, le stress positif n’est pas forcément problématique : celui-ci vous rend conscient de votre charge de travail et vous garantit de gérer votre rythme quotidien. Les personnes qui ont peur de ne pas être en mesure de répondre aux attentes peuvent développer un stress négatif et une peur de l'échec. Un environnement de travail qui se concentre principalement sur votre chiffre d'affaires et moins sur vos efforts peut également provoquer des doutes, des tensions et un sentiment d’incertitude.

Êtes-vous résistant au stress ? Faites le test !

Conseils utiles

Si votre voix intérieure négative prend le dessus, passez à l’action ! Les conseils ci-dessous vous aideront à être maître de votre destin.

1. Préparez-vous comme il se doit

Avec une bonne préparation, vous aurez déjà parcouru la moitié du chemin. Celles et ceux qui ont peur de faire des erreurs avant même de se mettre au travail auront tendance à procrastiner, ce qui ne fera que les inquiéter davantage. Résultat des courses, la peur de l'échec est confirmée et provoque un stress supplémentaire inutile et des pensées négatives. Préparez-vous bien afin de pouvoir commencer votre mission avec plus de tranquillité d'esprit possible et avoir de meilleures chances d'obtenir un résultat final positif.

2. Concentrez-vous sur vos succès

Pourquoi se concentrer uniquement sur le côté négatif des choses ? Soyez honnête avec vous-même et remémorez-vous vos succès précédents. Nous sommes certains que vous avez déjà accompli beaucoup de choses, n’est-ce pas ?

3. Relevez des défis

Une mission difficile peut vous coûter beaucoup de sang, de sueur et de larmes, mais aussi vous rendre heureux. Changez votre état d'esprit, visualisez vos succès précédents et comparez-les à la nouvelle mission qui se dresse devant vous. Vous constaterez que vous n'avez pas à vous inquiéter inutilement et que vous accomplirez vos tâches sans aucun problème.

4. De mieux en mieux

La pratique rend parfait. Il en est de même sur votre lieu de travail. N'ayez pas peur de faire des erreurs : tout l'art est d’apprendre de vos erreurs et devenir encore meilleur.

Découvrez... 5 bonnes raisons de faire des erreurs

5. Mettez les choses en perspective

Essayez d'imaginer ce à quoi pourrait ressembler la pire des situations et visualisez votre projet ou votre mission avec une vue d’ensemble. Il y a de fortes chances que le 'scénario catastrophique' de départ devienne soudainement plus accessible.

6. Lâchez prise

Pour calmer votre 'moi' intérieur, vous pouvez méditer ou apprendre des techniques de respiration apaisantes. En vous déconnectant de la réalité pendant un moment, vous pourrez souvent vous défaire de pensées craintives et négatives inutiles.

Une semaine de travail chargée ? La méditation fait des merveilles !

7. Détendez-vous

Le sport est non seulement sain pour votre corps, mais aussi pour votre esprit. Faire de l’exercice permet de vous débarrasser de votre adrénaline, de votre stress et de vous changer les idées. Un état d'esprit idéal pour vous mettre au travail.

8. Soyez indulgent avec vous-même

Croyez en vous et ayez confiance que, comme lors de vos missions précédentes, vous ferez de votre mieux pour travailler au maximum de vos capacités. Si le résultat final n'est pas parfait, soyez indulgent avec vous-même : tout le monde fait des erreurs.

Avez-vous encore du mal à surmonter votre peur de l'échec ? N’hésitez pas à demander de l'aide à des professionnels. Un psychologue, un coach d'assertivité ou un conseiller d’orientation ont l'expertise nécessaire pour vous guider et vous pousser dans la bonne direction.

Extra: 5 moyens de combattre votre peur de l’échec

(fd/mr)


6 mai 2021
Jobs recommandés
D'autres ont également regardé