Collègues
Précédent

1 de 474

Suivant
Article suivant:

Comment paraître sûr de soi sans dire un seul mot ?

Êtes-vous trop sévère avec vos collègues ?

Les relations entre collègues doivent être bonnes afin de travailler de manière optimale. Ce n'est malheureusement pas toujours le cas. Les gens pensent souvent qu’ils sont supérieurs à leurs collaborateurs. Vraiment ? Oui, absolument !

Vos relations professionnelles sont-elles bonnes ? Faisons le test !

Comment répondez-vous à ces affirmations ?

  • Je suis capable de gérer des changements.
  • Je suis ouvert aux critiques.
  • J'écoute avec intérêt les idées des autres.

Que pensez-vous des déclarations ci-dessous ?

  • Mes collègues sont capables de faire face à des changements.
  • Mes collègues sont ouverts aux critiques.
  • Mes collègues écoutent les idées des autres.

Avouez-le, vous avez plus que probablement répondu positivement aux trois premières affirmations et négativement aux trois suivantes, en pensant à un collègue spécifique. Si c’est le cas, rassurez-vous, vous n'êtes pas le/la seul(e). Presque tout le monde répond positivement aux trois premières questions et plutôt négativement lorsqu'il s'agit de collègues.

Lisez aussi : 15 caractéristiques d’une équipe de rêve

Causes internes et externes

Pourquoi nous surestimons-nous et sous-estimons-nous nos collègues ? Tout simplement parce que nous avons de nombreuses occasions de nous comparer à eux au quotidien. Qui ne met pas son assiette sale au lave-vaisselle ? Qui laisse les lumières allumées et qui quitte le bureau en premier ? Nous partons souvent du biais dit de l’acteur-observateur, c’est-à-dire la tendance à attribuer le comportement des autres à des causes internes et son propre comportement à des causes externes.

Par conséquent, nous utilisons des normes différentes pour nous comparer aux autres. Si le collègue que vous appréciez le moins ne range pas son bureau, vous l'attribuerez à son côté désordonné. S’il vous arrive de ne pas ranger votre bureau, vous ne vous considérerez pas comme quelqu’un de bordélique. Il y a une bonne explication à cela : vous deviez par exemple partir rapidement pour prendre le train.

N'oubliez pas que votre collègue négligent peut invoquer les mêmes circonstances que les vôtres ou que vous pouvez simplement être vous-même négligent. Gardez cela à l’esprit, même si cela peut n’est pas toujours facile à accepter.

Lisez aussi : 6 moyens d'entretenir de bons rapports entre collègues

(gg/em/eh) - Source : AD



4 mars 2024
D'autres ont également regardé