Accent lance 'Uber for jobs'

Grâce à une initiative innovante du bureau de sélection et d'intérim Accent, tout le monde peut devenir chasseur de têtes. Vous pouvez gagner entre 60 et 1.500 € si vous parvenez à trouver quelqu’un qui répond à une offre d’emploi et finit par être engagé. De plus, vous avez également la possibilité de suggérer les montants que vous souhaitez gagner. "Nous sommes les premiers à développer une telle initiative dans notre pays."

23 avril 2018

Partager

"Nous sommes les premiers à développer une telle initiative dans notre pays" (Lieven Van Nieuwenhuyze, Group CMO chez Accent).

Cela fait quelques années que Accent a lancé SWOP, une application avec laquelle vous pouvez rechercher du travail. En balayant du doigt les différentes annonces, cette application fut rapidement décrite comme le Tinder de l’emploi. Avec une nouvelle version de l'application SWOP, Accent va encore plus loin : vous recevez de l'argent lorsque vous aidez quelqu'un à trouver un emploi.

"Nous sommes passés d'un modèle 'Tinder de l’emploi' à une approche de type 'Uber de l’emploi' ", explique Lieven Van Nieuwenhuyze, Group CMO chez Accent. Il décrit la nouvelle version de SWOP en se référant à la célèbre application Uber où tout le monde peut s'inscrire en tant que chauffeur de taxi. "Nous permettons à n’importe qui de devenir chasseur de têtes", résume-t-il.

Trois types de références

Ce qui est crucial dans le système, c'est le transfert d'un lien avec un code SWOP. "Nous couvrons trois formes de recrutement de référence", décrit Van Nieuwenhuyze. "D'une part, il y a le référencement interne où vous vantez les mérites d’un ami : vous serez payé si vos connaissances décrochent un poste dans votre entreprise. Ensuite, nous prévoyons deux autres options. Tout d’abord le référencement externe où vous êtes rémunéré quand une personne que vous ne connaissez pas vous cite lorsqu’elle accepte une offre d’emploi. Enfin, Accent permet également l'auto-référencement. Vous recevez une prime lorsque vous répondez vous-même à une offre d'emploi. C’est une pratique assez courante aux États-Unis mais pas encore chez nous."

Lieven Van Nieuwenhuyze se réfère à des sites Web américains tels que Hired.com, surtout pour les profils techniques et les ingénieurs. "Des frais de démarrage sont accordés aux personnes qui contribuent à la proposition de contrat. Vous constaterez que les montants augmentent rapidement. Chez nous, une "prime à la signature" est plutôt inhabituelle, sauf peut-être chez les footballeurs professionnels. Aux États-Unis, ce modèle s'établit progressivement.

Votre propre agence de chasseurs de têtes

Le plan d'Accent pourrait avoir un impact considérable si tout le monde commençait à envoyer des liens et à en récolter les frais. Le coût d’utilisation de la plateforme pourrait augmenter. "Nous en avons tenu compte", explique Lieven Van Nieuwenhuyze. "Les gens pourraient, pour ainsi dire, créer leur propre bureau de chasseurs de têtes. Certes, pour certaines niches, par exemple les travailleurs de chantier polonais ou d'autres profils spécifiques, il peut être intéressant d'activer certaines communautés", explique-t-il.

L'application de chasseurs de têtes est en fait une extension de l'application SWOP précédemment créée par Accent. "Les gens peuvent chercher un emploi et partager des annonces, y compris à eux-mêmes", poursuit-il. Vous pouvez gagner entre 60 et 1.500 € si vous parvenez à trouver quelqu’un qui répond à une offre d’emploi et finit par être engagé. Plus les profils sont prisés (ingénieurs ou développeurs de logiciels dans des langages .Net ou Java), plus la prime est élevée.

Les employés d'Accent peuvent également rejoindre le système, ce qui leur permet de dénicher des collègues potentiels. "Seuls nos propres recruteurs ne peuvent pas l'utiliser parce que leur travail est déjà de dénicher la perle rare", conclut-il.

(eh) – Source : MARK Magazine

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.