1 emploi sur 2 appelé à disparaître d’ici 2030

Depuis quelques temps, l’automatisation croissante ronge petit à petit nos emplois. Ce phénomène ne fera que s’accentuer d’ici les 15 prochaines années. En 2030, pas moins de la moitié des emplois actuels auront disparu !

L’évolution fulgurante de la robotisation et de l’automatisation fera disparaître une série d’emplois actuels. Un scénario catastrophe n'est cependant pas à envisager, il reste encore une lueur d'espoir.

Fast Forward 2030

Pour réaliser cette enquête relative aux futures perspectives de travail, le bureau de courtage CBRE et le développeur de projet Genesis ont décidé de joindre leurs forces. Dans le cadre de leur rapport "Fast Forward 2030 : l’avenir du travail et du lieu de prestations", ils se sont intéressés à l’impact de la modernisation sur le paysage du travail au cours des 15 années à venir.


Selon eux, ce sont les services à la clientèle qui vont disparaître. Beaucoup d’emplois dans le middle management et l’industrie connaîtront le même sort dans les 15 années à venir. S’ils estiment que cette évolution sera effective d’ici 15 ans, celle-ci pourrait cependant déjà se produire dès 2025. Ils se basent sur des interviews réalisées auprès de plus de 220 experts, chefs d’entreprise ou jeunes originaires tant d’Asie, que d’Europe ou d’Amérique du Nord.

Bonne nouvelle

Il n'est donc pas question de se tourmenter. En effet, la perte d'emplois sera compensée par le fait que, en raison de l’intelligence artificielle, davantage d’input humain devra être requis.

Les professions émergentes seront de plus en plus créatives, sociales, et feront appel à une véritable intelligence émotionnelle.


Les besoins des collaborateurs seront amenés à évoluer de manière à ce que le bonheur et le sens du travail deviennent de plus en plus importants. L’aspect financier passerait quant à lui au second plan. En effet, les tendances tendent à indiquer que la quête de satisfaction deviendra le facteur essentiel dans la recherche d’emploi.

Impact

La disparition de certains emplois traditionnels influencera également d’autres aspects. Le lieu de travail ne sera vraisemblablement plus le même. Si une série de fonctions et de manières de travailler disparaissent ou se modifient, la disposition des bureaux s’en verra elle aussi adaptée.


"Lors des 15 prochaines années, nous connaîtrons une révolution dans la manière de travailler, ce qui induit obligatoirement une réforme dans la façon dont nous concevrons notre espace de travail", prédit le CEO du CBRE Asie du Sud. Pour les entreprises, il s'agit d'une réelle opportunité : celles-ci peuvent confectionner des lieux de travail innovants et établir une stratégie créative qui créera de la valeur et améliorera les prestations des travailleurs."


Le rapport souligne également l’intérêt grandissant pour les transactions en ligne, surtout dans le secteur de l’immobilier. Les places de marché en temps réel seront de plus en plus populaires, et les entreprises auront l’opportunité de rebondir sur cette évolution. Pour le secteur de l’immobilier, il s’agira de démontrer sa plus value en termes de vitesse et de flexibilité. "Ce système permettra aux locataires urbains et aux propriétaires de bâtiments inutilisés de libérer des espaces et de les rendre à nouveau disponibles."


La suppression de certaines fonctions semble donc inévitable mais peut également être considérée comme une opportunité pour les entreprises de se faire remarquer au niveau de leur flexibilité et leur innovation.


(EH) (SC) Sources : Express.be / Business-standard.com / Anshuman Magazine 

Plus d'info Jobs d'avenir

15/12/2014