Travailler … ou suivre le Tour de France ?

La Grande Boucle est de retour sur nos écrans. Un employé sur 4 regarderait le Tour du France pendant les heures de bureau. Et vous ?

1 juillet 2010

Partager

Travailler... Ou s'échapper devant le Tour ?

Pourquoi s’ennuyer si on a mieux à faire, me direz-vous...Alors, quand le boulot manque, et que le rythme se relâche sous l’effet de la chaleur, on est fort tenté de suivre les aventures d’Amstrong, Evans, Contador, Schleck, Vinokourov et compagnie pendant les heures de travail.

Permis ou pas permis ?

D’ailleurs, dans le meilleur des cas, 1 employé sur 4 ne se priverait pas au bureau de jeter un œil sur l’étape du jour, 1 sur 6 affirme même suivre toute la course pendant les heures de travail.

Ces chiffres proviennent du site néerlandais https://www.nationalevacaturebank.nl qui a interrogé 750 personnes.                      

Mais tous les employés ne peuvent se permettre de regarder le Tour au bureau.

Parmi les répondants à l’enquête, 8% souhaiteraient pouvoir suivre la course, mais leur patron le leur interdit.

De nombreux chefs de service sont toutefois séduits par l’idée.

Pour Florence Schmit de NationaleVacaturebank.nl, le fait qu’1 employé sur 4 regarde la télé pendant le Tour n’a rien de très surprenant: « Le tour de la France a toujours lieu pendant une période où la charge de travail est moins intense, où les employés sont plus détendus et les managers censés veiller au grain : en vacances ! »                 

Besoin d’une échappée à vélo, vous aussi ?

Cette vidéo a de quoi vous inspirer un petit tour du bureau à vélo…

     

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.