Ma candidature : 5 conseils pour relancer sans harceler

Ma candidature : 5 conseils pour relancer sans harceler

Quand on cherche un boulot, on espère tellement que l'on a tendance à devenir impatient. De leur côté, les recruteurs attendent de recevoir suffisamment de candidatures valables et plusieurs semaines s'écoulent facilement entre le moment de l'envoi d'une candidature et la réponse. Plus tard, après l'entretien, c'est pareil, même quand le rendez-vous s'est bien passé. Mais que peut-on faire quand on a l'impression que ça traîne ?

L’alchimie était pourtant bien réelle. Mais cela tarde un peu à présent, pourquoi ils n’appellent pas ? L’attente est longue, les journées se suivent. Et toujours pas de nouvelles… Et oui, vous avez tout le temps de vous demander si la magie ne s’est pas envolée.

  1. Eviter de se montrer désespéré

    Quand vous avez eu ce type d’expérience, vous voulez lui réserver le suivi parfait, montrer que vous êtes intéressé mais pas désespéré. Ce qui est tout indiqué dans ces circonstances, c’est sûrement de lui dire tout simplement merci. Le lendemain de l’interview, vous confirmez au recruteur votre intérêt pour l’entreprise et pour la fonction.

  2. Ne pas sombrer dans le harcèlement

    Pour éviter de vous coller une image d’enquiquineur, vous notez dans votre agenda la date de votre premier rendez-vous avec l’entreprise. 8 jours calendrier après, sans nouvelles, ce sera le jour indiqué pour la relance. Noter tout de suite ce jour-là dans votre agenda vous évite de les contacter trop tôt, donc de harceler.

  3. Soyez bref et convaincant

    Vous pouvez relancer de plusieurs façons. Envoyer un mail, les appeler pendant les heures de bureau, ou en dehors de ces heures en laissant un message. Faîtes bref, dîtes-leur juste que c’est pour rester en contact, que vous savez que le processus de décision est souvent plus long que prévu, mais que vous êtes toujours intéressé(e) par la fonction…

  4. Vous avez eu un contact privilégié ? Le recruteur sera votre meilleur allié

    Depuis plusieurs semaines, vous n’avez plus aucun contact. La chimie s’est vraiment opérée entre vous et le recruteur ? Alors, vous pouvez tentez une relance supplémentaire. En lui faisant savoir par exemple que vous concevez que la fonction soit remplie mais que vous restez intéressé(e) par d’autres missions dans l’entreprise pour lesquelles vous auriez les qualifications requises.
    Vous avez plus de chance que cela marche si le courant passait réellement bien avec le recruteur. Ce n’est pas garanti que cela donne, mais au moins vous aurez la conviction d’avoir exploité toutes vos chances. S’il n’y a pas de poste vacant dans l’équipe ou d’autre responsable qui engage en ce moment, votre initiative leur rappellera la qualité du contact que vous avez établi. S’ils ne sont pas mal à l’aise de ne pas avoir pu vous engager, pourquoi ne vous aideraient-ils pas dans vos démarches ?

  5. Mettez-vous à sa place

    Veillez dans votre suivi à adopter la logique de l’autre. Mettez-vous à sa place, c'est-à-dire dans la peau d’un manager cherchant à engager le candidat le plus qualifié. Imaginez quelle serait l’approche qui lui conviendrait le mieux, la plus polie, la plus utile, et aussi la moins intrusive. Laissez-le vous guider.
  6.  

Source : Reddinccareerhelp 

(sc)  

Plus d'info Entretien d'embauche , Conseils pour solliciter

16/07/2013