Le job hopping est populaire auprès des étudiants

"Je ne gagne pas toujours beaucoup d’argent avec mes photos. En combinant cela à d’autres jobs, je peux continuer à faire des reportages photographiques", (Elien Jansen, photographe de mode).

Tout au long de l’année, les étudiants recherchent des jobs intéressants pour payer leurs études, louer un kot ou gagner de l’argent pour se faire plaisir. Il leur arrive parfois même de combiner plusieurs emplois. Voilà ce que révèle une enquête menée par la Haute Ecole Artesis Plantijn d'Anvers. Plus de six jeunes sur dix effectuent plus d'un job d’étudiant.

L'étudiant Milan Vandervoort a interviewé 206 personnes qui travaillaient via Deltaworx, une agence d’intérim spécialisée dans les jobs d’étudiants. Son étude montre que 62% des répondants combinent différents emplois. "Je remarque que, pour beaucoup d'étudiants, un job n'est pas suffisant pour survivre d’un point de vue financier. Le manque de variation dans de nombreux emplois est un fait. Travailler dans l’horeca ne suffit plus. Les jeunes veulent apprendre des choses", constate l’étudiant lors de ses recherches.

Même son de cloche chez Deltaworx. "Les étudiants souhaitent accomplir davantage de tâches en adéquation avec leurs études. Les recherches montrent que 72% des étudiants choisissent un job en fonction de leurs études. Ils peuvent se distinguer grâce à leur expérience et les entreprises jouent de plus en plus un rôle à ce niveau. Auparavant, les jobs d’étudiants étaient plutôt limités au secteur de la restauration. Cela a changé ces dernières années et les étudiants peuvent également trouver du travail dans la logistique, le commerce de détail, l’informatique, etc. Ils peuvent donc déjà s’accoutumer aux employeurs chez qui ils iront travailler après leurs études", explique Jeroen Poels, CEO de Deltaworx.

La tendance à combiner plusieurs emplois est également due au fait que les étudiants ne sont plus liés à un système de jours de travail. Le nouveau régime en vigueur depuis cette année ne prend en compte que le nombre d'heures prestées au lieu du nombre de jours. Les étudiants peuvent désormais travailler 475 heures par an, ce qui leur permet de combiner plusieurs emplois intéressants.

Restauration et photographie de mode

Elien Jansen, 21 ans, a récemment obtenu son diplôme et s’est lancée comme photographe indépendante. Pendant ses études, elle a travaillé pour la marque de vêtements féminins Xandres, qui compte un magazin à Anvers. Elle combinait cela avec un job dans la restauration.

Elien Jansen 

"Depuis ma troisième secondaire, j'ai toujours travaillé dans l'horeca le week-end et pendant les vacances. Quand je suis partie à Hasselt pour terminer mes humanités artistiques dans une école d’audiovisuel, de nouvelles opportunités m’ont été offertes. A partir du moment où j'ai découvert que la photographie était vraiment ma passion, j’ai cherché des jobs qui y étaient liés afin d'arrondir mes fins de mois. Pour ce faire, j’ai notamment publié certaines photos sur Instagram. C'est ainsi que je suis entré dans le monde de la mode. Xandres m’a contacté via les médias sociaux", explique Elien.

"Avec ces différentes missions, je ne gagnais pas autant qu’avec un job d’étudiant classique et il y avait parfois des périodes plus creuses. En effet, dans le secteur de la mode, il y a des périodes plus chargées comme actuellement pour les collections d'hiver et en février pour les collections d'été. J’ai tellement adoré ces différentes expériences que j’aimerais continuer dans cette direction. Entretemps, j'ai également commencé à étudier la photographie de mode à Bruxelles et cela m’a permis de me perfectionner. J’ai décroché des missions chez Deltaworx via des amies qui étaient déjà passées par cette agence. Pendant les périodes creuses, si je n'avais pas de missions photographiques, j’avais la possibilité d’effectuer d’autres jobs dans la restauration ou comme hôtesse lors d'événements. Rien de tel que de pouvoir planifier mes horaires et le contenu de mes tâches", conclut la jeune photographe.

(eh) 

Plus d'info Etudiant jobiste , Indépendant & Activité complémentaire , Développement personnel

06/10/2017