Le concept 'The Voice' utilisé lors d'une campagne de recrutement

Le concours de chant 'The Voice' attire des candidats ayant des registres totalement différents les uns des autres et dont le but est de convaincre un jury qui leur tourne le dos. Si un juge vous trouve bon, il se retourne pour vous contempler droit dans les yeux. Ce concept a été utilisé lors d'une campagne de recrutement.

Voilà l'idée qu'a eu le fournisseur de services RH 'SBS Skill BuilderS'. "Il s'agit d'une nouveauté conçue pour aider les demandeurs d'emploi peu qualifiés à mettre en avant leurs compétences", explique Jarno Broodcoorens, coach en matière d'emploi au sein de 'SBS Skill BuilderS'.


"Il s'agit de jeunes n'ayant pas de diplôme de l'enseignement secondaire. Ces derniers sont au chômage depuis au moins un an et nous sont envoyés par l'intermédiaire du VDAB. A l'avenir, le marché du travail se concentrera encore plus sur les compétences. Nous voulons les positionner au cœur de notre processus de recrutement, et ce bien avant le CV ou d'autres caractéristiques externes. Les personnes peu qualifiées ou cherchant un emploi depuis un certain temps sont souvent jugées uniquement sur base de leur CV. Non voulons mettre l'accent sur leurs talents. C'est sur base de cette idée que nous avons organisé notre campagne de recrutement."

En une minute

Environ 80 personnes à la recherche d'un emploi ont bénéficié d'une minute pour convaincre quatre consultants des bureaux de recrutement suivants : Go4Jobs, Manpower, Synergie et Actif Interim. Ceux-ci avaient le dos tourné et les candidats, à l'aide de leur 'elevator pitch', devaient leur montrer ce qu'ils avaient dans le ventre et faire en sorte qu'ils se retournent.


Si un demandeur d'emploi parvient à convaincre un consultant, celui-ci appuie sur un bouton qui actionne son fauteuil et se retourne vers le candidat. "Nous fumes confrontés à des profils variés. Les candidats peuvent ensuite s'entretenir avec le coach qui s'est retourné et discuter d'éventuelles possibilités d'emploi. Il peut s'agir de postes de magasiniers, de nettoyeur ou encore de métiers aux possibilités de croissance diverses."

Dommages psychologiques

Il existe bien évidemment certains risques psychologiques si aucun juge ne se retourne. Il s'agit d'une candidature pour un emploi et donc la confiance en soi est de rigueur. Mettre ses qualités en avant en une minute n'est pas donné à tout le monde. "Nous prenons cela en compte", précise Jarno Brodcoorens.


"Les candidats sont informés à l'avance de cette possibilité. Ils peuvent donc s'y préparer. Si personne ne se retourne, les coaches discutent avec les demandeurs d'emploi pour évaluer les points à améliorer. D'autre part, il est primordial de vérifier qu'ils se dirigent dans la bonne direction et ne postulent pas pour des postes diamétralement opposés à leurs compétences. Quoiqu'il advienne, nous avons des retours positifs de l'ensemble des participants."


(eh/jy) 

Plus d'info Comment trouver des offres d'emploi? , Entretien d'embauche , Tests de sélection , Conseils pour solliciter , Intérim

02/05/2017