La moitié des jeunes ne se sentent pas prêts à travailler

Environ 70.000 jeunes belges ont été diplômés en juin dernier. Leurs dernières vacances 'libres' touchent bientôt à leur fin.

Start to Work a interrogé les jeunes diplômés belges au sujet de leurs projets de vacances et de leurs carrières professionnelles. L'enquête révèle que près de la moitié des jeunes ne se sentent pas prêts à commencer à travailler. Deux jeunes diplômés sur trois ont profité de leur temps libre pendant leurs dernières 'vraies' vacances d'été.

En juin, Start to Work, une initiative du fournisseur de services RH Unique visant à aider les jeunes diplômés à trouver plus facilement du travail, a lancé le site Newsmonkey. Pendant 3 semaines, les jeunes diplômés pouvaient y indiquer quels étaient leurs plans pour les dernières vacances d’été. 827 personnes ont participé au sondage.

Je sais ce que vous allez faire cet été : voyager, faire la fête et déjà gagner un peu d'argent

Les jeunes ont occupé leur dernier été de différentes manières. Un quart des jeunes diplômés ont fait des jobs d’étudiant tandis qu’un autre quart sont partis voyager à l’aventure. 13% ont pris des vacances en famille, 10% sont partis seuls et 30% avec leur amoureux(-euse). Un jeune sur cinq voulait surtout passer du temps avec ses amis pendant l'été.

Il y une différence marquante entre la manière dont les garçons et les filles occupent leurs étés. Parmi les participantes, 30% ont voyagé avec leur amoureux alors que, chez les garçons, il n’était question que de 25%. Enfin, 16% des garçons ont déclaré préférer voyager seul contre 8% des filles.

Les jeunes diplômés francophones plus prêts pour affronter le marché du travail

En ce qui concerne la question de savoir s'ils sont prêts à travailler, les opinions sont mitigées : 50% des jeunes néerlandophones le sont et 50% ne le sont pas. En Wallonie, la réponse semble plus convaincante avec environ 62% des répondants déclarant être prêts à entrer dans la vie active.

En Wallonie et à Bruxelles, 56% des jeunes diplômés vont commencer à travailler ou du moins se mettre à la recherche d'un emploi. En Flandre, seuls 45% feront de même. Enfin, 45% des répondants néerlandophones comptent effectuer une année d’étude supplémentaire et les 10% restants prendront une année sabbatique.

(eh/jy) – Source : www.starttowork.be 

Plus d'info Jeune diplômé , Premier emploi , Premier jour de travail , Formation , Développement personnel

30/08/2017