La chimie : « En recherche permanente de 250 travailleurs »

Chimie (Ineos)

Fédération professionnelle belge des industries chimiques et des sciences de la vie, Essenscia représente et défend les intérêts en Belgique de 800 entreprises actives dans ce domaine.

« En recherche permanente de cadres scientifiques et techniques »

Bernard Broze, administrateur délégué d’Essenscia Wallonie et Essenscia Bruxelles et président de Cefochim, répond à nos questions.

Quels sont les principaux points forts du secteur de la chimie et biopharmaceutique en Wallonie et à Bruxelles ? 

Broze: “C’est un secteur fort innovant, le plus intensif de la Belgique en matière de recherches et développement. Il a atteint un degré de spécialisation qui figure parmi les plus élevés au monde. Par ailleurs, ce secteur contribue à l'économie belge car c'est le second plus gros employeurs industriel de Wallonie et même de la Belgique. Cette dominance s’observe depuis le début des années 2000 et se remarque particulièrement en termes d’emploi dans le sous-secteur de la pharmacie où nous sommes passés de 7 200 à 12 800 personnes en 10 ans.”

Quels sont les métiers qui réclament le plus de mains d’œuvre actuellement ? 

Broze: “Nos entreprises sont en recherche permanente de cadres scientifiques et techniques. Donc principalement des bacheliers et masters en sciences, des A2 techniques en automation-électricité, électromécanique (A2 : les diplômés de l’enseignement secondaire supérieur technique) et bien sûr des ingénieurs et des docteurs.”

Quels sont les profils de candidat demandés ? 

Broze: “Nous demandons qu’il ait un bon bagage technique ou scientifique au départ, qu’il fasse preuve d’autonomie mais également d’une grande preuve de flexibilité pour du travail en équipe puisque c’est fort demandé dans notre secteur. Il doit connaître l’anglais et travailler avec beaucoup de rigueur, notamment en matière de sécurité.”

Quels arguments avancez-vous pour motiver un jeune qui hésite encore à se lancer professionnellement dans ces secteurs ? 

Broze: “Le premier argument est le fait qu’il y a du boulot dans notre secteur, puisque les entreprises sont en recherche permanente d’environ 250 travailleurs. Ce sont des emplois très motivants dans un secteur en expansion qui fait appel à des techniques modernes, à la pointe du progrès. Et il ne faut pas oublier bien sûr les salaires qui relativement sont attrayants.”

La chimie en quelques chiffres

Le nombre de personnes travaillant dans le secteur chimique, des matières plastiques et des sciences de la vie en Wallonie s’élevait, selon les chiffres de l’ONSS, à environ 26 150 unités en juin 2012, soit une légère hausse de 0,2% par rapport à la même période de l’année précédente. Cette petite hausse constitue une belle performance lorsque l’on sait que le secteur représente aujourd’hui 20% de l’emploi manufacturier en Région wallonne contre 16% il y a dix ans.

La moitié en Wallonie 

Par ailleurs, près de un tiers de l’emploi du secteur chimique, des matières plastiques et des sciences de la vie belge se situe en Wallonie. Cette proportion a constamment augmenté depuis 2002. Et si l’on prend en compte l’emploi indirect généré auprès de sous-traitants, le secteur représente près de 70 000 emplois.

Le pharmaceutique principalement 

50% de l’emploi du secteur chimique, des matières plastiques et des sciences de la vie wallon concerne l’industrie pharmaceutique et des sciences de la vie. Viennent ensuite la chimie de base et la transformation des matières plastiques, employant respectivement 21% et 14% de la main d’œuvre du secteur. Les cosmétiques, parfums et détergents contribuent, quant à eux, à 6% de l’emploi du le secteur en Région wallonne. Dans une moindre mesure, le reste concerne la fabrication de peintures, vernis, encres, caoutchouc, fibres synthétiques, produits d’agriculture et autres.

Répartition géographique 

Les provinces du Brabant wallon et du Hainaut contribuent à elles seules à plus de 70% de l’emploi total comptabilisé dans le secteur chimique, des matières plastiques et des sciences de la vie en Wallonie.

(ac) – Photo : Ineos 

Plus d'info Energie , Jobs d'avenir , Comment trouver des offres d'emploi?

24/06/2013