De nouveaux wedding planners rompent les traditions

Tout comme le métier de gynécologue ou de sage-femme aidant les nouveau-nés à venir au monde, le wedding planning est l'une des plus belles professions sur terre. Elke Serneels, originaire de Kontich, exerce ce magnifique métier. En tant que maîtresse de cérémonie et planificatrice de mariage, elle assiste les couples au cours du plus beau jour de leur vie. "Impossible d'imaginer un environnement de travail plus agréable : les gens sont de bonne humeur, bien habillés, l'ambiance est au beau fixe,…", explique-t-elle.

9 novembre 2017

Partager

"La profession de wedding planner n'est encore qu'à ses débuts en Belgique" (Elke Serneels).

"Un tel métier a besoin d'être dépoussiéré. Beaucoup ont l'image d'un maître de cérémonie vieux jeu, rigide, voulant tout contrôler, strict et obsédé par le fait que tout se déroule comme prévu." Au sein de la nouvelle génération de wedding planners, elle souhaite rompre les traditions en proposant une approche rafraîchissante. "La cérémonie peut très bien se dérouler à la perfection tout en faisant preuve de souplesse, de modernité et sans perdre les us et coutumes de vue."


Depuis un an et demi, Elke aide des couples à célébrer le plus beau jour de leur vie grâce à son entreprise 'Le Mariage avec Style'. "Je travaille actuellement comme indépendante à titre complémentaire mais, qui sait, je m'y investirai peut-être complètement un jour. J'ai déjà rencontré des collègues exerçant ce métier à temps plein. Il y a donc suffisamment de demandes et de besoins."

Wedding planner

"Ce n'est pas un luxe. J'ai également pu le constater le jour de mon mariage. En dehors du fait que je sois une personne de nature organisée, j'ai manqué de ce petit coup de main supplémentaire le jour J. Après en avoir discuté avec un photographe, cela a commencé à cogiter dans ma tête. J'ai donc décidé de prendre contact avec un maître de cérémonie basé en Flandre occidentale. Cela ne le dérangeait pas de me former et de m'expliquer les ficelles du métier."


Après l'avoir assisté lors de plusieurs évènements, Elke a organisé une série de mariages par elle-même. "Je suis désormais devenue une sorte de chronomètre afin d'assurer que tout se déroule selon le timing prédéfini et que tant le couple que la suite se retrouvent aux bons endroits au bon moment. Je ne me limite pas uniquement à cela. Je vois plus large que les maîtres de cérémonie traditionnels. Je rends par exemple visite à la marié lorsqu'elle se prépare à recevoir ses invités, lui propose quelque chose à boire et lui assure que tout est sous contrôle. Après la cérémonie, j'assiste le photographe pendant la réalisation du reportage de la journée de mariage", explique la maîtresse de cérémonie de Courtrai.


"En tant que personne 'intermédiaire', vous pouvez bien plus facilement faire attention aux détails, aux cheveux, à la robe de la mariée,… Il s'agit d'éléments auxquels les gens ne pensent pas parce qu'ils ont déjà beaucoup de choses qui leur trottent dans la tête. Je pense notamment à la manière d'occuper les enfants pendant la cérémonie. A ce niveau, j'ai par exemple investi dans un panier avec des livres pour enfants. En conclusion, je gère tous les détails pratiques afin que le couple puisse profiter pleinement de sa journée de mariage."


"Il est extrêmement agréable d'évoluer dans un tel contexte. Il y a quelques mois, j'ai eu un rendez-vous pour discuter des besoins et préoccupations principales d'un couple en passe de se marier. J'ai ensuite proposé une ligne de conduite et me suis engagée à les épauler deux semaines avant la date du mariage. Enfin, j'ai planifié une autre réunion pour valider le planning et peaufiner les derniers détails."

Formation

A terme, Elke souhaite étendre ses services à la préparation totale du mariage comme par exemple la recherche de l'endroit, le traiteur, les animations,… Avant cela, elle a déjà suivi une formation de wedding planner via SYNTRA, une école spécialisée dans l'organisation d'évènements qui propose des cours du soir. "La profession de wedding planner n'est encore qu'à ses débuts en Belgique. Chez nos voisins du Nord, elle est déjà nettement plus populaire. J'ai entendu dire que les budgets en Belgique étaient plus élevés. J'imagine que c'est de bonne augure au niveau de l'organisation", conclut Elke.


(eh) – Plus d'informations : www.trouweninstijl.be 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.