A proscrire absolument si vous sollicitez chez Google

Le géant de l’internet reçoit par semaine quelque 75.000 CV. Michaël Junge, recruteur chez Google, a écrit un livre sur les processus de recrutement de l’ère électronique. Dans son livre (Purple Squirrel), il livre quelques conseils comme 3 choses à ne surtout pas faire si vous sollicitez chez Google.

1. Médire

Les candidats critiquent souvent les autres, leur ex-employeur ou leurs ex-collègues. On a tendance à penser que ce n’est pas cela qui n’hypothèquera nos channes de trouver un nouveau job. Erreur ! La réalité est différente. Si vous dites : « En principe, je ne devrais pas vous le dire, mais… », ce qui suit après le ‘mais’ handicape déjà vos chances de décrocher un nouvel emploi.

2. Etre en retard

Les gens qui arrivent en retard au rendez-vous ou qui continuent à tergiverser sur des petits détails sont généralement des candidats plus faibles. Très instructive aussi la manière dont on négocie son salaire. Des réactions émotionnelles à toute question relative à la rémunération précédente éveillent la méfiance. Suspect, le fait de ne pas vouloir faire savoir ce que l’on gagnait précédemment. N’inventez pas non plus que vous gagniez auparavant 90.000 euros par an alors que le recruteur facilement vérifier que vous n’en avez touché que 60.000.

3. Etre arrogant

Une caractéristique que l’on sous-estime le plus dans un processus de recrutement reste l’attitude positive. Un recruteur en tient compte parmi les deux ou trois éléments clés, comme la sympathie et l’humilité. Ne soyez donc pas arrogant, ne vous comportez pas comme si vous aviez inventé l’eau chaude.

Sources : Express.be

Plus d'info Entretien d'embauche , Conseils pour solliciter

16/01/2012