Développement personnel Précédent

1 de 679

Suivant

Testez pendant un an si votre employeur vous convient ou non

Vous pouvez avoir un bon feeling à l’égard d’un employeur lors d’un entretien d'embauche mais il est parfois difficile de savoir si vous êtes en adéquation avec la culture de l’entreprise en question. Des solutions pour le moins innovantes ont récemment fait leur apparition. Que diriez-vous de tester si votre employeur vous convient ou non pendant un an ? "Le seul moyen de remarquer si vous êtes sur la même longueur d’onde que votre employeur est de travailler dans son entreprise."

20 novembre 2019

Partager

Une telle formule d’embauche après essai semble particulièrement intéressante pour les postes difficiles à pourvoir.

Elmos, un fournisseur de services informatiques basé à Malines, a créé il y a un an une formule 'try & hire' ou 'embauche après essai'. Cette 'période d’essai' d’une durée d’un an est mise en place entre le candidat et l’employeur. Elle revêt les mêmes caractéristiques qu’un contrat à durée indéterminée classique. Le premier employé ayant testé cette formule a été engagé de manière permanente cet été, après une période d’essai d’un an. "Entre-temps, quatre personnes ont fait de même", déclare Matthias Eraly, responsable de département chez ElmosExpert.

Près de chez soi

Après enquête, il apparaît que ce service de probation proposé par la société ElmosExpert n’est pas unique. "En revanche, contrairement aux autres, nous sommes transparents et n’agissons pas de manière cachée. Le candidat et le client savent tous deux que le but final est une collaboration permanente", ajoute Matthias Eraly. Selon lui, la demande pour un tel service est présente. "Nous constatons que de plus en plus de candidats jugent important de travailler près de chez eux et souhaitent bénéficier de bonnes perspectives d’orientation et de carrière. Ensuite, les travailleurs d'aujourd'hui veulent surtout savoir s'ils sont en accord avec la culture de leur entreprise. Vous pouvez essayer de répondre à cette question lors de votre entretien d'embauche, mais vous ne constaterez réellement vos affinités avec votre employeur que lorsque vous travaillerez effectivement pour lui."

Droit du travail

Que se passe-t-il si l'employé opte pour une telle formule 'try & hire' et n’en est pas satisfait ? "Si un tel scénario se produit, le travailleur retombe dans notre organisation et est placé ailleurs", poursuit Matthias Eraly d'ElmosExpert. "Tout le monde bénéficie d'un contrat à durée indéterminée avec notre nom sur le payroll. De plus, les deux parties peuvent mettre fin à la collaboration quand elles le souhaitent. Enfin, un mois avant la fin de l'année où les candidats ont travaillé pour le client, celui-ci est informé qu'il peut conclure un contrat à durée indéterminée avec le travailleur. Ce dernier peut l’accepter ou non. "

Cette formule a pour objectif que les deux parties se concentrent vraiment sur la 'période d'essai' d'un an. "Cette année est bien remplie. Le candidat doit prester 210 jours avant de pouvoir être employé de manière permanente. Si le client veut le prendre à bord plus tôt, il doit quand même payer les jours restants."

Expertise

La culture d'entreprise compte pour tout le monde. "Il est important que nos employés portent notre ADN", insiste Tim Stockmans, responsable des interfaces produits chez le spécialiste des ressources humaines Attentia.

Cependant, une telle formule d’essai et embauche ne semble pas avoir la même importance pour tous les types de recrutement ou de profils. Chez Attentia, cette approche est jugée intéressante pour les fonctions demandant de l’expertise et pour lesquelles il existe un risque de perte de connaissances, sans oublier les postes difficiles à pourvoir sur le marché de l’emploi classique.

(eh/ll/wv)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?