En 2016, le Belge gagne 1,2% de plus qu'en 2015

Vous ne l'avez peut-être pas ou à peine remarqué, le salaire du Belge moyen a augmenté de 1,2%. Il s'agit de la hausse salariale la plus basse depuis la crise de 2009.

Le bureau de consultance RH Hudson extrait ces données de l'une de ses enquêtes salariales. Selon celle-ci, le salaire de base n'aurait augmenté que de 1,2%. Cela semble particulièrement bas. Seule l'année 2009, année de crise, connut une indexation de salaires plus faible (0,9%). L'étude souligne toutefois que les employés bénéficient souvent d'un bonus en guise de rémunération supplémentaire.

Comment cela se fait-il ?

Ce faible pourcentage est dû à la hausse de l'indexation par rapport aux années précédentes. L'année passée, l'augmentation des salaires (en plus de l'indexation) a chuté de 1,2% à 0,8%.


Ensuite, il faut également analyser la norme salariale. Celle-ci est établie tous les deux ans et détermine le pourcentage d'augmentation des salaires. Ce système permet au gouvernement de maintenir une rémunération concurrentielle entre les travailleurs belges et ceux originaires des pays voisins.


Selon Hudson, l'incertitude économique y est pour quelque chose. La faible et lente croissance économique fait en sorte que les entreprises prennent peu de risques et n'osent prévoir aucune augmentation de salaire.

Tendance : le système de bonus

Les salaires ont en moyenne augmenté de 1,2% mais ce n'est pas tout. Hudson s'est également attardé sur la rémunération variable. La stagnation des salaires semble être compensée par une tendance croissante des primes octroyées. Les employeurs ont plus tendance à promouvoir les primes sporadiques que les augmentations permanentes. Selon leur étude, 6 travailleurs sur 10 ont reçu un bonus l'année passée.


Pour les employés, cela atteint en moyenne 2.250 euros brut. Pour les cadres supérieurs, qui sont considérés comme les plus grandes victimes de la faible hausse des salaires, les primes peuvent aller jusqu'à 17.300 euros brut. Leur augmentation salariale de 2% en 2015 a chuté à 0,7% en 2016.

Pas de bonus en 'cash'

Les petites entreprises font de plus en plus appel au système de bonus. Bon nombre d'employés et de cadres reçoivent une sorte de bonus mais les montants sont encore nettement plus bas que les sommes perçues par leurs supérieurs.


Les personnes ayant une position plus élevée bénéficient souvent de bonus qui n'atterrissent pas directement sur leur compte en banque. Il ne s'agit pas d'argent en 'cash' mais bien d'actions, d'obligations ou d'autres avantages extra-légaux. Ces options sont prisées par les employeurs pour des raisons fiscales.


De votre côté, êtes-vous personnellement en faveur d'un système de bonus ou voyez-vous cela comme une tendance négative ?


(eh/jy) – Source : Hudson 

Plus d'info Indexation des salaires , Combien vaut mon travail? , Prime de fin d'année , Gagner plus / moins , Stock-options

05/08/2016