Télétravail
Précédent

1 de 179

Suivant

Est-il plus important de travailler efficacement ou d’être présent au bureau ?

La pandémie nous a donné une excellente leçon en matière de lâcher prise. Non seulement à domicile mais aussi au travail. Si nous avons bien appris une chose, c'est que nous n'avons pas besoin d'être présents au bureau de 8h00 à 22h00 pour travailler. Pourquoi la présence au bureau reste-t-elle encore si importante de nos jours ?

Difficile d’imaginer qu'il fut un temps où les gens passaient au moins 40 heures par semaine au bureau (voire même plus pour impressionner leur patron). Cela faisait simplement partie de la vie professionnelle. Soudain, la pandémie arriva et tant les employeurs que les travailleurs eurent la possibilité de voir si les choses pouvaient être faites différemment.

La pandémie a-t-elle réellement apporté des changements ? Non. En réalité, le 'présentéisme' semble faire son grand retour, à la différence près qu’il est devenu numérique. Les gens travaillent plus longtemps que jamais et répondent à leurs e-mails ou messages à tout moment de la journée. C'est bien la seule façon de montrer que vous êtes impliqué dans votre travail, n'est-ce pas 

Lisez aussi : Êtes-vous insatisfait de votre équilibre vie privée-vie professionnelle ?

Comment s’est passé votre week-end ?

Selon Leigh Thompson, professeur américain de management et d'organisation, il existe deux principaux phénomènes psychologiques qui alimentent le présentéisme. Le premier est le simple effet d'exposition : plus un individu est exposé à quelque chose ou à quelqu'un, plus une affinité se crée. Qui préférez-vous : un collègue que vous voyez tous les jours ou quelqu'un que vous ne voyez qu'une fois par mois. Le premier, n’est-ce pas ? Si vous vous rendez visible, les gens vous aimeront davantage, même s'ils ne peuvent pas précisément en expliquer la raison.

Le deuxième phénomène psychologique est appelé l'effet de halo, ou la tendance à juger quelqu'un positivement sur base d'un aspect. Nous considérerons par exemple un collègue qui nous apporte une tasse de café le matin ou nous pose des questions sur notre week-end comme productif. Même si une simple question ou une tasse de café ne prouve rien du tout.

Un travail difficile

Il y a des avantages évidents à aller au bureau mais, aussi absurde que cela puisse paraître, cette présence ne signifie pas nécessairement que les employés au bureau sont plus productifs. Dans une économie de la connaissance, la productivité est difficile à mesurer. À l’époque, l'économie était davantage axée sur la production et on pouvait tester la productivité sur base de résultats tangibles. De nos jours, les patrons pensent trop vite que leurs employés sont performants à partir du moment où ils sont assis à leur bureau.

Extra : Les personnes travaillant sur écran ne sont productives que 2,8 heures par jour

Il est donc grand temps de dire définitivement adieu au présentéisme, à la fois physiquement et numériquement. Les managers doivent créer une atmosphère plus saine sur le lieu de travail. Comment doivent-ils procéder ?

En donnant à chacun le repos dont il a besoin. Laissez vos employés s'arrêter à l'heure et profiter de leur soirée, sans répondre aux e-mails ou aux appels téléphoniques. Recherchez également les éléments perturbateurs sur votre lieu de travail. Qui passe son temps à distraire les autres et qui travaille efficacement ? De bons accords font de bons amis, et cela mettra inévitablement fin au présentéisme persistant. Attention, cela ne se fait pas d’un simple claquement de doigt. Bonne chance !

Lisez aussi : De retour au bureau ? Place aux négociations !

(dt/em/eh) - Source : BBC


12 août 2022
Jobs recommandés

Est-il plus important de travailler efficacement ou d’être présent au bureau ?

La pandémie nous a donné une excellente leçon en matière de lâcher prise. Non seulement à domicile mais aussi au travail. Si nous avons bien appris une chose, c'est que nous n'avons pas besoin d'être présents au bureau de 8h00 à 22h00 pour travailler. Pourquoi la présence au bureau reste-t-elle encore si importante de nos jours ?

Difficile d’imaginer qu'il fut un temps où les gens passaient au moins 40 heures par semaine au bureau (voire même plus pour impressionner leur patron). Cela faisait simplement partie de la vie professionnelle. Soudain, la pandémie arriva et tant les employeurs que les travailleurs eurent la possibilité de voir si les choses pouvaient être faites différemment.

La pandémie a-t-elle réellement apporté des changements ? Non. En réalité, le 'présentéisme' semble faire son grand retour, à la différence près qu’il est devenu numérique. Les gens travaillent plus longtemps que jamais et répondent à leurs e-mails ou messages à tout moment de la journée. C'est bien la seule façon de montrer que vous êtes impliqué dans votre travail, n'est-ce pas 

Lisez aussi : Êtes-vous insatisfait de votre équilibre vie privée-vie professionnelle ?

Comment s’est passé votre week-end ?

Selon Leigh Thompson, professeur américain de management et d'organisation, il existe deux principaux phénomènes psychologiques qui alimentent le présentéisme. Le premier est le simple effet d'exposition : plus un individu est exposé à quelque chose ou à quelqu'un, plus une affinité se crée. Qui préférez-vous : un collègue que vous voyez tous les jours ou quelqu'un que vous ne voyez qu'une fois par mois. Le premier, n’est-ce pas ? Si vous vous rendez visible, les gens vous aimeront davantage, même s'ils ne peuvent pas précisément en expliquer la raison.

Le deuxième phénomène psychologique est appelé l'effet de halo, ou la tendance à juger quelqu'un positivement sur base d'un aspect. Nous considérerons par exemple un collègue qui nous apporte une tasse de café le matin ou nous pose des questions sur notre week-end comme productif. Même si une simple question ou une tasse de café ne prouve rien du tout.

Un travail difficile

Il y a des avantages évidents à aller au bureau mais, aussi absurde que cela puisse paraître, cette présence ne signifie pas nécessairement que les employés au bureau sont plus productifs. Dans une économie de la connaissance, la productivité est difficile à mesurer. À l’époque, l'économie était davantage axée sur la production et on pouvait tester la productivité sur base de résultats tangibles. De nos jours, les patrons pensent trop vite que leurs employés sont performants à partir du moment où ils sont assis à leur bureau.

Extra : Les personnes travaillant sur écran ne sont productives que 2,8 heures par jour

Il est donc grand temps de dire définitivement adieu au présentéisme, à la fois physiquement et numériquement. Les managers doivent créer une atmosphère plus saine sur le lieu de travail. Comment doivent-ils procéder ?

En donnant à chacun le repos dont il a besoin. Laissez vos employés s'arrêter à l'heure et profiter de leur soirée, sans répondre aux e-mails ou aux appels téléphoniques. Recherchez également les éléments perturbateurs sur votre lieu de travail. Qui passe son temps à distraire les autres et qui travaille efficacement ? De bons accords font de bons amis, et cela mettra inévitablement fin au présentéisme persistant. Attention, cela ne se fait pas d’un simple claquement de doigt. Bonne chance !

Lisez aussi : De retour au bureau ? Place aux négociations !

(dt/em/eh) - Source : BBC


12 août 2022
Jobs recommandés

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé