Accompagnement de carrière
Précédent

1 de 318

Suivant

Votre patron peut-il vous forcer à retourner au bureau ?

Save the date : si tout se passe comme prévu en termes de mesures sanitaires, votre employeur pourra bientôt planifier votre retour sur votre lieu de travail. Mais peut-il vraiment vous forcer à retourner au bureau ?

Assoupissements

L'évolution favorable du nombre d'hospitalisations et le bon déroulement de la campagne de vaccination nous font progressivement retrouver une vie normale. L'un des assouplissements que promet le Comité de concertation est l'organisation de journées de retour au travail.

Concrètement, cela signifie que, depuis hier, les salariés peuvent retourner sur leur lieu de travail un jour par semaine, avec un maximum de 20 % de l’ensemble des travailleurs présents simultanément. Pour les PME de moins de 10 salariés, la limite est de maximum 5 personnes.

Lisez aussi : 5 prédictions pour l'ère post-coronavirus

Obligatoire ou pas ?

Cependant, tout le monde ne trépigne pas d’impatience à l’idée de retourner au bureau… Le télétravail assure un certain équilibre vie privée-vie professionnelle et les personnes n'ayant pas encore été vaccinées préfèrent parfois télétravailler afin de ne pas prendre de risques inutiles. Votre patron peut-il vous obliger à venir physiquement au bureau ?

Non. Il n’y a pas de date ni d’heure de retour au bureau obligatoire mais il est toutefois recommandé aux travailleurs de ne pas télétravailler éternellement. Les partenaires sociaux ont par exemple rédigé une déclaration commune dans laquelle ils appellent à planifier des dates de retour au bureau pour favoriser le bien-être mental des salariés et la dynamique de groupe entre collègues.

Manager = coach

Votre relation avec votre manager ne dira certainement pas non à un petit stimulant. Une étude du prestataire de services RH Tempo Team, en collaboration avec la KU Leuven, montre que, depuis le début de la crise, 1 salarié sur 3 est moins satisfait de son patron qu'avant.

Les raisons invoquées sont la communication parfois peu claire ainsi qu’un manque de confiance et d'empathie du manager. En raison du télétravail intensif, le salarié attend désormais principalement de son manager qu’il soit moins directif et qu’il agisse davantage comme un coach.

Une meilleure relation avec votre patron : 5 conseils

Assoupissements supplémentaires

Tant que les chiffres relatifs au coronavirus continueront d'évoluer favorablement, il y aura des assouplissements supplémentaires. Le plan d'été du comité de concertation prévoit par exemple que le télétravail ne sera plus obligatoire à partir du mois de juillet, mais restera fortement recommandé. Le fait que vous soyez ou non autorisé à travailler à domicile dépendra de ce qui a été convenu avec votre employeur.

Extra : Travailler à domicile de manière saine et productive

Nouvelle norme

En raison des assouplissements futurs et des prochaines dates de retour au bureau, tout le monde se demande impatiemment à quoi ressembleront les nouvelles normes de travail. Reste à savoir si vous travaillerez avec les mêmes collègues et la même composition d’équipe qu’avant l’apparition du coronavirus.

Une étude britannique montre que les femmes sont moins susceptibles de revenir au bureau que les hommes, et ce parce qu'elles assument un pourcentage plus élevé des responsabilité du ménage et des enfants. Elles souhaiteraient dès lors travailler plus souvent à domicile.

(fd/mr/eh)


10 juin 2021
Jobs recommandés

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé