Un nouveau contrat employeur-employé après la crise?

contrat

Récession et crise financière ont transformé les priorités stratégiques des entreprises et surtout déplacé le centre de gravité des rapports sociaux.

L'étude Global Workforce Study 2010 de la société Towers Watson indique une nouvelle ligne de partage dans les rapports entre employeurs et employés.

Menée de novembre 2009 à janvier 2010, elle s’est intéressée à plus de 20 000 employés sur 22 marchés différents dans le monde. Cette étude révèle une force de travail groggy, malmenée par la récession.

Les salariés ont réduit leurs attentes par rapport à l’entreprise, souffrent d’anxiété croissante, et surtout, ont déplacé leurs priorités :

  • le besoin de sécurité d’emploi est devenu la priorité principale ;
  • les employés considèrent que, in fine, ils devront eux-mêmes assurer leur santé financière (et physique !), mais doutent encore de leurs capacités à endosser cette responsabilité.
  • l’évolution de carrière au sein de l’entreprise passe désormais après la sécurité de l’emploi
  • les employés n’ont plus autant confiance dans leurs managers et dans leur direction.
 

Aujourd’hui, la pression sur l’environnement de travail force les entreprises à revoir leur fonctionnement et transforme en profondeur les liens qu’entretiennent les employés avec leurs entreprises :

  • d’un côté, les entreprises ne peuvent continuer à mener les politiques paternalistes qui ont eu court si longtemps dans les pays industrialisés ;
  • de l’autre, l’évolution technologique révolutionne non seulement la manière de travailler, mais aussi celle dont les travailleurs communiquent entre eux et avec leur entreprise.
 

L’étude conclut que, après la crise, l’option « business as usual» dans les rapports employeur-employé ne tient plus la route et cela même même en cas de reprise économique à l’horizon.

Pour Towers Watson, le nouveau contrat employeurs-employés sera structuré autour de 3 pôles d’action :

  • développer une autonomie accrue de la part des salariés ;
  • personnaliser de l’expérience de travail pour valoriser la plus value apportée par certains travailleurs ;
  • renforcer la flexibilité de l’organisation du travail, des tâches et du management.
 

Et de conclure que de chaque côté, il faudra jeter du lest pour réussir...

(fr) - Sources: Towerswatson.com   

Plus d'info Contrat , Types de contrats

09/04/2010