Selfie et candidature : une mauvaise combinaison

Pour les recruteurs, les selfies sont souvent une raison valable de ne pas inviter un candidat à un entretien en face-to-face. Telles sont les conclusions d'une enquête menée par le consultant 'Jobvite' auprès de 500 recruteurs britanniques et spécialistes RH.

14 décembre 2017

Partager

L'étude indique que 25% des répondants considèrent l'utilisation fréquente de selfies comme négative.

Photos compromettantes

Les selfies donnent vraisemblablement une impression d'égocentrisme aux yeux de l'employeur potentiel. "Les candidats feraient mieux de ne publier aucune photo sur internet qui puisse jouer en leur défaveur", suggère David Lahey, vice-président des marchés internationaux chez 'Jobvite'. "Il y a un risque que les employeurs rejettent leurs candidatures sur bases de photos préalablement consultées."

En effet, force est de constater que 92% des patrons consultent les médias sociaux lors du processus de sélection d'un candidat.

Quels sont les trois réseaux sociaux les plus consultés par les recruteurs ?

  • LinkedIn : 87%
  • Facebook : 55%
  • Twitter : 47%

(eh) – Source : MARK Magazine 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.