Marre d’essayer d’améliorer votre CV ? 17 idées pour plus d'inspiration

Vous vous essoufflez en tentant à tout prix de rendre votre CV meilleur que celui du candidat lambda ? Vous avez déjà tout essayé, en vain ? Au vu du manque d'attention qu'il inspire aux recruteurs, vous avez l'intime et amère conviction qu’il termine généralement à la poubelle dès réception. Vous reprenez pourtant mot pour mot les termes de la description de fonction, soignez vos expressions et êtes très personnel.

Il doit y avoir autre chose. Comment font les autres candidats pour décrocher un rendez-vous ? Que veulent-ils, en fin de compte, ces fameuses personnes chargées du recrutement ? 20 secondes ! Voilà le temps moyen qu'un responsable d’embauche consacre à la lecture de votre CV. Tâchez dès lors de le piloter…

Voici les 18 actions que vous n’avez peut-être jamais entreprises

1. Votre CV le prouve : aucune erreur sur la personne ! Vous êtes l’homme de la situation

Ou la femme… Pour cela, une bonne dose de courage vous sera utile. Il s’agit de personnaliser votre CV à chaque situation. Lors de chaque candidature, vous l’adapterez aux compétences et aux expériences requises. Fatiguant ? Editez une bonne fois pour toutes le CV de tous vos CV. Vous y consignerez toutes vos fonctions, vos réalisations, et votre expérience. Ensuite, lors de chaque candidature, faites du pick & choose. Cela vous semble à présent bien plus abordable, n'est-ce pas ?

2. Aucune expérience ? Pas de panique

Tout juste sorti de l’école, vous affichez zéro expérience au compteur. Oui, mais vous avez bien des hobbys, des projets, ou suivi des cours en lien avec la fonction pour laquelle vous postulez ? Vous pourriez présenter ce genre d'expérience, pour peu qu’elle soit liée au job, sous un angle profitable à l’employeur. Cherchez bien, vous trouverez !

3. Votre évolution les intéresse

Racontez d’où vous venez et ce que vous avez pu accomplir, même en peu de temps. Votre progrès personnel peut être significatif au niveau des avancées de l’entreprise.

4. Relisez-vous, vous êtes scanné !

Avant que votre CV n’atterrisse chez un humain, c’est un outil (de suivi des CV à l’instar du Search Engine Optimization ou SEO) qui scannera votre document. Si, par chance, il est truffé des bons mots clés et dénué de fautes d’orthographe, il passera le filtre et aboutira chez le recruteur. C’est un peu comme Google qui référence un site. Vous voilà prévenu !

5. De la subtilité plutôt qu’un vulgaire copier-coller

Ne sombrez pas dans la reproduction de l’offre d’emploi, cela ne semblera pas très étayé. Préférez plutôt des synonymes montrant que vous cernez bien la demande. Evitez également d'utiliser des phrases toutes faites ou des expressions que l’on rencontre partout. "Travailleur audacieux, acharné,…". A reformuler !

6. Des chiffres !

C’est en utilisant des faits marquants ou des chiffres pertinents que vous capterez l’attention du recruteur. Attention à ne pas tomber dans la surabondance.

7. Données intimes ?

Vous hésitez à intégrer des éléments relatifs à votre vie privée ? Seriez-vous à l’aise de les voir étalés à la une d’un grand quotidien ? Si non, abstenez-vous !

8. Du bon usage des compétences

Ne cherchez pas trop loin. Les plus simples font l’affaire, vous les enrichirez de faits et de chiffres par la suite. Celles acquises lors d’un bénévolat sont toujours utiles à préciser. Evitez cependant de citer celles que tout le monde détient.

9. Contenu indésirable

Vous ne devez pas obligatoirement évoquer des sujets controversés ou parler de politique. Des projets privés significatifs sont utiles à savoir. Pour les passe-temps, ayez le bon goût de ne retenir que ceux liés de près ou de loin à la fonction dont il est question.

10. Du blabla seulement quand c’est nécessaire

Soyez concis dans l’ensemble. Etalez-vous un peu lorsqu’il y a lieu. Pour expliquer une réorientation notamment. Vous soulignerez les nouvelles compétences que vous avez pu développer, l’adresse avec laquelle vous avez négocié un tel virage, etc. Vous avez un long parcours à expliquer ? Un petit résumé s’impose, avec un fil rouge pour lui donner tout son sens.

11. Pas de flou, même artistique

Vous êtes mal à l’aise avec votre parcours d’obstacles ? Il est préférable d’avouer ses périodes de chômage que de rester dans le flou ou de mentir, même si ce ne sont que des petits détails. Chaque information sur votre CV doit être 100% correcte et vérifiable !

12. Parlez au recruteur comme s’il se trouvait devant vous

Vous privilégierez donc la langue parlée, sans excès littéraire. Un CV n’est pas un livre.

13. La puissance des verbes et des mots positifs

Préférez les mots positifs, sous peine de voir le responsable vous assimiler aux termes négatifs que vous avez choisis. L’usage de certains verbes marquera aussi votre niveau de confiance : gérer, administrer, ou piloter ? Suivre ou tracer ? etc.

14. Longueur idéale ?

Le principe est de faire le plus court possible pour capter le lecteur en un minimum de temps. Une page tous les 10 ans d’expérience, voilà ce que conseille Laszlo Bock de la société Google.

15. Le fond et la forme

Vous aurez tendance à vouloir tout dire de vos expériences ? Veillez à l'équilibre entre le contenu et les impératifs esthétiques qui encourageront et faciliteront la lecture. Dosez soigneusement l’énergie que vous consacrerez à la forme. La priorité reste au choix du contenu.

16. Un CV pour chaque culture d’entreprise

Pour autant que vous sachiez que cela pourrait parler à l’employeur que vous démarchez, osez convertir votre CV en infographie, en vidéo ou autre. Vous pouvez naturellement recourir aux modèles existants. Limitez-vous à une typographie avec laquelle vous pourrez jouer sur le gras, le souligné, et l’italique de manière à créer du relief dans ce que vous dites. Une petite astuce au niveau de la lisibilité : alignez les éléments d’une liste comme les dates de votre parcours ou les emplois précédents… Par facilité pour le lecteur, envoyez-lui un document PDF. Il s’en servira comme bon lui semble.

17. Quelle image véhicule votre CV ?

Petit test avant l’envoi pour vous assurer que le message que vous émettez est le bon : l’outil TagCrowd vous enverra un rapport des mots les plus utilisés dans votre CV, ou en quelques sortes le message subliminal ressortant auprès du recruteur. Intéressant, n’est-ce pas ? Passez-le à présent à la machine sur http://tagcrowd.com/.


Bonne chasse !


(EH) (SC) Source : http://dailygeekshow.com/ 

Plus d'info CV

19/02/2015

  • 19 février 2015
  • CV