Les meilleurs candidats écartés lors du processus de recrutement

La majorité des candidats trouvent qu'un processus de recrutement allant de 7 à 14 jours est bien trop long.

Deux managers RH belges sur trois ont déjà perdu un candidat qualifié qui a opté pour une autre fonction. La raison est simple : le processus de sélection était trop long. L'employeur ne décide plus uniquement du tempo, l'employé a également son mot à dire. "De nos jours, les chercheurs d'emplois ont plusieurs candidatures dans le pipeline", expliquent les managers RH.

Selon le cabinet de recrutement et de conseil Robert Half, les entreprises auront plus que jamais besoin d'accélérer leur procédure d'embauche en 2017.

"Au sein du marché compétitif actuel, la concurrence entre les entreprises est féroce", explique Frédérique Bruggeman, directrice générale de Robert Half. "Chaque année, il devient de plus en plus difficile de faire en sorte qu'un talent choisisse votre entreprise. La vitesse du processus de recrutement peut faire la différence."

Les candidats se désintéressent

Selon l'enquête menée par Robert Half auprès de 200 managers RH belges, 65% d'entre eux laissent filer des bons candidats parce qu'ils hésitent trop longtemps avant de prendre une décision. Plus de la moitié indiquent également que la durée du processus de recrutement a augmenté dans leur entreprise par rapport à il y a trois ans. Enfin, selon plus d'un quart des répondants, le processus dure si longtemps parce que les candidats potentiels ont entretemps trouvé preneur et qu'il faut recommencer la sélection de nouveaux profils depuis le début.

Il est donc conseillé aux responsables RH de décider rapidement du sort des candidats. "Bien sûr, vous devez rester critique en tant qu'entreprise lorsqu'il est question du recrutement de nouveaux employés. En revanche, il est extrêmement important d'organiser votre démarche sans qu'un temps précieux ne soit perdu car cela altère l'intérêt des candidats et d'autres employeurs peuvent vous voler la vedette."

Il faut être deux pour danser le tango

Il n'y a pas que les processus internes spécifiques aux entreprise qui rendent la procédure de recrutement relativement longue. Le candidat y est aussi pour quelque chose. Il faut être deux pour danser le tango et les travailleurs sont de plus en plus critiques et impatients.

Près de 40% des candidats interrogés par Robert Half trouvent qu'un processus de recrutement de 7 à 14 jours est bien trop long. Cela leur fait perdre leur intérêt pour la fonction en question. "Nous observons que les candidats, en particulier les nouvelles générations en milieu de travail, s'attendent plus que jamais à un traitement rapide de leur candidature", poursuit Frédérique Bruggeman. "Ils doivent se rendre compte qu'une entreprise doit prendre différentes mesures avant d'embaucher quelqu'un."

Moins de candidatures spontanées

Un tour de table auprès d'un certain nombre de responsables RH belges confirme la nécessité d'accélérer les processus de sélection. "Avant, vous pouvez attendre d'avoir jusqu'à dix candidats pour démarrer votre sélection. De nos jours, la situation est différente. Il faut agir rapidement", explique un responsable RH d'une société cotée en bourse qui souhaite garder l'anonymat.

Et pourtant, selon ce responsable RH, la situation s'explique en grande partie par les candidats. "Ils ont plus de choix et plusieurs candidatures dans le pipeline. Ils définissent donc également le rythme du processus de sélection. Je remarque également que l'afflux de candidatures spontanées diminue. Cette diminution doit pousser les candidats à sortir du lot. J'admets toutefois que, en temps qu'employeurs, nous avons parfois tendance à ralentir la procédure car, pour trouver le bon candidat, il faut parfois prendre son temps."

Charge de travail

Toutefois, les organisations n'ont plus le luxe de continuer à débattre du pour et du contre des candidats pendant des heures. "Plus que jamais, les entreprises doivent être conscientes des qualités primordiales et appréciées pour une fonction", précise Frédérique Bruggeman de Robert Half. "Pour ce faire, il faut parfois s'écarter du profil prédéterminé analyser le potentiel d'un candidat : dans quelle mesure pourra-t-il se développer au sein de l'organisation ? C'est en agissant de la sorte que vous ferez actuellement la différence", explique-t-elle.

Enfin, si le processus de recrutement prend trop de temps, les entreprises courront d'une part le risque de perdre des bons candidats qui iront voir ailleurs. D'autre part, cela contribuera à une perte de productivité des employés. "En voulant trouver un remplaçant pour un profil particulier, le personnel existant doit temporairement gérer la charge de travail des anciens collègues. Tout cela peut conduire à une diminution de la motivation ou à une baisse de moral."

12 conseils pour accélérer le processus de recrutement au sein des entreprises

Une procédure de sélection plus efficace est cruciale. Ces conseils, prodigués par Robert Half, vous aideront à y parvenir.

  1. Soyez proactif : tâtez le terrain à l'avance en faisant connaissance par téléphone avec les candidats prometteurs.
  2. Décidez des tâches que devra effectuer la personne qui occupera le nouveau poste. Gardez à l'esprit que chaque fonction n'a pas nécessairement besoin d'un employé à temps plein. Si un salarié à temps plein est le choix logique, établissez une description de fonction correspondant le mieux aux besoins du moment.
  3. Utilisez la description de fonction comme base pour rédiger l'offre d'emploi.
  4. Déterminez un salaire légèrement supérieur à la moyenne du marché.
  5. Utilisez un mélange de méthodes de recrutement, y compris les sites d'emploi en ligne et les recruteurs.
  6. Évaluez les lettres de motivation et les C.V. en portant une attention particulière aux compétences techniques et sociales.
  7. Vérifiez les références personnelles des candidats.
  8. Organisez des entretiens individuels avec les meilleurs candidats. Imaginez des questions qui les pousseront à illustrer leurs compétences et feront ressortir leur personnalité.
  9. Utilisez une liste de critères clairement définis qui vous permettront de sélectionner un candidat plutôt qu'un autre.
  10. Ne négligez pas l'aspect financier. Les meilleurs candidats ont souvent l'embarras du choix.
  11. Déterminez immédiatement la date à laquelle le candidat peut commencer. Ne le laissez surtout pas patienter.
  12. Après chaque étape du processus de recrutement, faites un état des lieux et filtrez ce qui vous semble superflu. Cette mise en situation, ce test d'intelligence et tous ces entretiens étaient-ils vraiment nécessaires ? Consultez vos collègues du département RH et demandez éventuellement du feedback aux candidats. Vu qu'ils ont passé tous les tests, ils sont les mieux placés pour évaluer votre manière de procéder.

(eh/jy) 

Plus d'info Entretien d'embauche , Tests de sélection

14/04/2017