Les emplois numériques sont de plus en plus spécialisés

"Un spécialiste de l'IT n'est donc pas un profil 'digital'." (Marnik D'Hoore, fondateur de 'Bloovi')

L'actualité et les évènements rassemblant les professionnels du numérique : voilà le core business de l'entreprise digitale 'Bloovi'. Pour les personnes étant à la recherche d'un 'e-job', le bureau de recrutement 'Bloovi.me' offre une formation accélérée visant à devenir professionnel du digital, et ce en collaboration avec Google et l'Ehsal Management School.

"Les professionnels du numérique ont le vent en poupe", déclare Marnik D'Hoore, fondateur de l'entreprise 'Bloovi'. Il fut également à l'origine de la société spécialisée en marketing 'bSeen' qui, en collaboration avec le constructeur web 'Netflash', a donné naissance à l'agence digitale gantoise 'Wijs'.


Une partie des services de 'Bloovi' est opérée par le bureau de recrutement 'Bloovi.me' qui met en relation des profils digitaux freelance et indépendants avec des employeurs.


"Bloovi.me touche aussi au management des compétences des profils spécialisés en marketing digital", poursuit Marnik D'Hoore. "Qu'est-ce que cela signifie ? Tout simplement d'attirer les profils les plus appropriés aux jobs digitaux proposés. Un spécialiste de l'IT n'est par exemple pas un profil 'digital'. Il règne souvent une confusion à ce sujet. Nous apportons notre expertise en déterminant quelle personne est nécessaire pour tel emploi et nous aidons aussi les entreprises à rédiger leurs descriptions de fonction. Depuis décembre, nous avons conclu un partenariat exclusif avec Google au sujet de formations en marketing digital. Les étudiants peuvent s'y inscrire pour parfaire leurs connaissances académiques et trouver plus facilement un emploi d'e-marketeer. La 'Digital Masters Academy' résulte également d'une collaboration avec l'Ehsal Managament School. Les candidats y sont préparés pendant 4 mois pour ensuite affronter le marché du travail numérique. Bloovi.me agit en tant qu'intermédiaire entre les étudiants et leurs futurs employeurs. Peu d'organismes offrent ce genre de services", conclut Marnik D'hoore.

Spécialisez-vous

Bonne nouvelle : il y a de plus en plus de spécialistes du numérique et les offres d'emploi suivent la même tendance. "La plupart des entreprises comprennent l'importance de l'e-commerce mais ne savent pas toujours comment s'y prendre. Auparavant, vous étiez innovant si vous aviez une équipe digitale à portée de main. De nos jours, il y a de plus en plus d'alternatives offrant une expertise tout à fait valable. Vous aurez donc besoin de profils différents pour une stratégie, un développement ou une analyse numérique. Pour les professionnels souhaitant évoluer dans ce domaine, la spécialisation est la meilleure des solutions." Bloovi.me aide les entreprises à former des équipes spécialisées et les mènent à des résultats concrets. L'e-marketeer est souvent la personne la plus innovante de l'entreprise. De nos jours, l'innovation est principalement présente dans la création de nouveaux business models sortant de l'ordinaire.


Etre capable de penser de manière stratégique est primordial. L'Internet mobile compte énormément de possibilités. Prenons les exemples de Uber et Airbnb qui fonctionnent tous les deux à l'aide d'une application. Pour y parvenir, vous avez besoin d'une culture de start-up au sein de votre équipe. Le digital et l'esprit start-up se complètent parfaitement. "Voilà ce à quoi Bloovi prête attention dans la publication de ses articles." Le 'hors ligne' prend également de la place au niveau de l'organisation d'évènements. Bloovi est très actif à ce niveau. "En 2015, nous avons organisé la première édition des 'Digital Marketing Awards'. Notre plus grand évènement est le salon 'Web Tomorrow' qui a lieu en mars et pour lequel nous mettons les participants en contact les uns avec les autres. Nous comptons sur un millier d'inscriptions. Au total, cela constitue la plus grande communauté digitale de Belgique, mais ne nous voulons pas nous arrêter là. Avec la société 'ieLon', nous venons de créer une plate-forme de contenu comprenant des idées ou informations utiles destinées aux entrepreneurs et intrapreneurs. Le digital ne disparaît donc jamais complètement."

Wanted : fournisseurs de contenu

Ecrire par vous-même des articles pour Bloovi ? C'est possible si vous avez du contenu à proposer au sujet des start-ups, de l'e-commerce, des tendances technologiques, de l'innovation, du marekting digital ou du monde professionnel de demain. Sachez que, derrière les 100.000 visiteurs et les 25.000 followers sur les réseaux sociaux se cache une équipe de 5 personnes employées à temps plein et 11 si vous ajoutez l'équipe de Bloovi.me. Bloovi n'emploie qu'un seul et unique copywriter.


"Vu que notre communauté est très active, les articles sont souvent partagés", explique l'event manager Olivier Van Baeveghem. "Nous désirons apporter encore plus de contenu de qualité tel que des interviews pointues de personnes actives au sein de secteurs spécifiques. Il existe plusieurs options pour les cinquante travailleurs freelance auxquels nous faisons appel aujourd'hui, mais aussi des opportunités pour de nouveaux rédacteurs. Nous les classons en différentes catégories : stratèges, créatifs, journalistes, enseignants, leaders d'opinion,… L'observateur de tendances Herman Konings rédige parfois des articles en tant que leader d'opinion indépendant. Certains rédacteurs sont des personnes influentes qui ont un certain poids au sein du secteur. Ils partagent des avis précieux et leurs noms sont directement associté à Bloovi. Enfin, il y a les experts comme par exemple un e-marketeer qui partage ses trucs et astuces ou un étudiant qui suit de très près les dernières évolutions technologiques et écrit un article à ce sujet,…"


"Ce qui compte le plus pour nous est de savoir quels sont les sujets numériques actuels qui feront la différence d'ici les prochaines années. Nous effectuons cet exercice en permanence. Qu'est-ce qui est important ? A quel sujet devons-nous écrire ? De quelles personnes et de quels canaux avons-nous besoin pour y parvenir ? Faut-il recruter en plus de notre équipe ? Nous comptons aussi bien des collaborateurs n'écrivant qu'une à deux fois par an pour nous que des freelance rémunérés pour rédiger des articles au jour le jour ou encore des contributions spontanées que nous publions avec plaisir si leur contenu est pertinent. Beaucoup de travailleurs indépendants font des propositions par eux-mêmes ou nous soumettent des idées de thématiques à développer. Tous ces individus forment finalement un groupe atypique de taille conséquente. Il est également logique que le partage des connaissances soit de rigueur. Rédiger du contenu vous offre, en plus d'une certaine rémunération, des avantages tels la visibilité et l'approfondissement de vos connaissances dans votre domaine de prédilection."


(eh/jy) – Plus d'informations sur www.bloovi.be – www.bloovi.me – www.g.co/digitalmasteracademy 

Plus d'info ICT , Jobs d'avenir

15/02/2016