Les débuts hésitants des PME en 2015

"C’est surtout la Wallonie qui renoue avec l’espoir d'une relance après deux années sombres."

Un peu plus d’un quart (25,8%) des PME prévoient de nouveaux recrutements lors du premier trimestre de cette année. C’est un peu moins qu'à la fin de l’année passée. Tels sont les derniers pronostics ressortant de l'étude réalisée par le prestataire de services RH, SD Worx.

Tous les trois ans, celui-ci sonde les attentes de PME belges en termes de mise à l’emploi. 896 entreprises ont participé au dernier sondage. Les employeurs entament l’année avec moins d‘optimisme qu’ils n’ont terminé la précédente. Juste après le dernier trimestre 2014, 27,7% des PME songeaient encore à engager de nouveaux collaborateurs. A présent, elles ne sont plus que 25,8% à en nourrir le projet.

Plus d’effectif

Selon SD Worx, le pessimisme est derrière nous, mais la croissance constante des prévisions d’engagement qui était attendue après les bons résultats du dernier trimestre se fait encore attendre. Note positive, 23,6% des employeurs en petites et moyennes entreprises s’attendent à avoir plus d’effectifs d'ici fin 2015. 13,3% craignent de terminer l’année avec moins d’effectifs. Soit un solde positif de 10,3%. Cela représente une meilleure tendance par rapport aux trimestres passés, excepté le dernier de 2014. Ces trois derniers mois, le solde était positif de quelque 19,1%. Les trimestres précédents étaient plutôt empreints de tristesse avec notamment un mois de juin relativement négatif, les pessimistes l’emportant alors sur les optimistes.

La Wallonie et Bruxelles plus positives que la Flandre

Même si les pronostics pour la Flandre sont légèrement plus favorables que l’année passée, c’est surtout en Wallonie que la progression surprend. La région espère une relance spectaculaire après deux années bien plus sombres. Lors du même sondage l’an passé, seules 8,9% des PME wallonnes espéraient une augmentation des engagements en 2014, alors que ce chiffre est à présent passé à 25,2% pour 2015.


Avec une augmentation espérée des engagements de 27,7% pour le premier trimestre 2015, Bruxelles se positionne comme la région la plus optimiste tandis que la Flandre est la plus pessimiste avec seulement 21.9%. Bonne nouvelle, le secteur secondaire s’attend à une augmentation du nombre de travailleurs de 26,9% au premier trimestre 2015.

Surplus de travail ? La prudence est de mise

Les chefs d'entreprise répondent prudemment à la question de savoir si les PME s’attendent à un surplus de travail. Un quart (25,5%) sont optimistes mais 17,5% estiment qu’il y aura moins de travail. En comparaison avec le trimestre passé, 25,4% étaient optimistes contre 14,8% de pessimistes.


(EH) (SC) 

Plus d'info Comment trouver des offres d'emploi? , Pourquoi je ne trouve pas de job ? , Secteurs

10/03/2015