La logistique 2.0 : un casse-tête destiné aux experts

La logistique et le transport sont généralement assimilés aux camions et aux embouteillages mais ces secteurs sont en pleine mutation. 'Logistique 2.0' est le nom sous lequel le 'POM Flandre-Orientale', un organisme favorisant le développement, cherche à mettre en place des modèles logistiques innovants et durables. Ceux-ci fourniront bien évidemment de nombreuses opportunités d'emploi.

9 mars 2017

Partager

"La logistique couvre un très large ensemble de tâches" (Danny Vanrijkel, gestionnaire et développeur de projets)

"Faire de la Flandre-Orientale un paradis de la logistique va au-delà de la création de nouvelles entreprises spécialisées en distribution", explique le gestionnaire et développeur de projets Danny Vanrijkel. "Le but n'est pas d'avoir plus de camions sur les routes. Au niveau de l'accès à la région, nous travaillons avec la Zélande, la Wallonie et le Nord de la France afin d'augmenter le nombre de transports via les cours d'eau."

Tech Lane Gand (eilandzwijnaarde.be) est un exemple de nouveau hub logistique destiné aux entreprises de logistique et de distribution utilisant les voies navigables. "Le 'POM Flandre-Orientale' développe ce genre d'initiatives", poursuit Danny Vanrijkel. "Vous devez être le plus accessible pour vos fournisseurs et votre personnel. Nous travaillons par exemple sur des solutions visant à améliorer le facteur de charge des véhicules : ne pas laisser partir un camion vide et faire revenir des véhicules remplis. Nous recherchons des solutions dans le but d'aligner correctement l'offre et la demande au travers de différents moyens de transport. Nous agissons en tant qu'entremetteur entre les acteurs de la logistique et facilitons des projets pilotes novateurs."

Des algues dans des serres

Comment rendre les flux de déchets organiques économiquement viables ? Voici un projet portant le nom de 'Blue Chain'. Son but est est de faire pousser des microalgues dans des serres abandonnées qui étaient précédemment destinées à l'agriculture et à l'horticulture. En quoi cela est-il lié à la logistique ? "La logistique 2.0 signifie également la création de nouvelles installations de stockage et de distribution afin de donner une certaine orientation à l'infrastructure existante", explique le développeur de projets Tom Pauwels.

"Si vous parvenez à résoudre le casse-tête de la logistique, cela offre de la valeur ajoutée et de nouveaux emplois. La culture commerciale de microalgues dans les serres vides produit des matières premières destinées aux applications industrielles, comme par exemple du colorant bleu pour les industries alimentaires et textiles, des matériaux de construction ou encore du papier. Aux Etats-Unis, en Chine et en Inde, la spiruline (sorte d'algue) est distribuée à grande échelle. Pour boucler la boucle logistique, il faudrait faire quelque chose de l'eau usée des algues. Il est possible de développer des projets en la matière et de créer une nouvelle industrie."

Les dispatchers et les planificateurs

La plate-forme flamande de consultation des transports et de la logistique (OPTL), dont fait partie le 'POM Flandre-Orientale, est également composée de membres tels le VDAB et les établissements suivants : Arteveldehogeschool, HoGent et récemment l'Université de Gand. Sans les formations et l'emploi, il n'y a pas de logistique 2.0. Selon les dernières données du VDAB, il y a une pénurie au niveau des quatre professions suivantes : responsable de la logistique, agent expéditeur, planificateur et déclarant douanier. "La logistique couvre un très large ensemble de tâches", souligne Danny Vanrijkel.

"Il est dommage que la formation 'HBO5 Logistics' ne soit pas dispensée en Flandre-Occodentale (et Orientale) car nous voulions aussi que nos collègues puissent en bénéficier. Nous avons besoin de professionnels, qu'ils soient universitaires ou non. En matière de production, nous constatons que l'automatisation des métiers en robotique et en logistique rend l'activité humaine de moins en moins exigeante. Le personnes peu qualifiées ont désormais difficile dans un secteur où ils avaient auparavant leur place. Rendre les emplois logistiques attractifs est une priorité. Cela commence par expliquer aux jeunes que l'organisation d'un festival requiert énormément de logistique : installations du camping, gestion des déchets, service de restauration pour les festivaliers, podiums,… Ils seront directement interpelés !"

(eh/jy) – Plus d'informations : www.pomov.be 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.