A l'avenir, seuls 20% des êtres humains devront travailler

Vivrons nous bientôt dans un monde sans emploi où seuls 20% des êtres humains seront actifs ? Y a-t-il des limites à la présence de robots sur les lieux de travail ? Quelles fonctions seront épargnées ?

18 mai 2016

Partager

La robotisation du travail est un sujet fascinant qui intrigue (et inquiète) beaucoup. L'automatisation a déjà fortement progressé dans de nombreux secteurs de l'industrie. La nouvelle vague de progrès technologiques menace désormais une série d'emplois qui semblaient pourtant à l'abri.

Etats-Unis : 47% des emplois menacés

Il y a deux ans, Carl Frey et Michael Osborne de l'Université d'Oxford ont effectué des recherches au sujet de la présence croissante des robots d'ici les dix prochaines années. Ces derniers seront utilisés pour remplacer le capital humain étant donné que le travail des machines ne se limite plus à des gestes répétitifs. Selon eux, près de 47% des emplois seraient menacés aux Etats-Unis. Tant les chauffeurs que les soldats, éboueurs, barmen ou employés d'usines risquent d'être remplacés par des robots 'intelligents'.


Les chercheurs ont dressé une liste des fonctions courant le risque de disparaître pour de bon. Voulez-vous préserver votre travail de l'invasion des machines ? Référez-vous aux professions où les compétences créatives et sociales sont très importantes. En effet, celle-ci resteront probablement longtemps hors de portée des machines. Cela vaut également pour les emplois dans l'éducation, la santé, la science, l'art et les médias.

Et dans le reste du monde ?

Début 2016, les enquêteurs de la Banque mondiale ont calculé combien d'emplois seraient condamnés pour une série de pays. Le 'World Development Report' indique que 63% des emplois disparaîtront en Croatie, 65% en Argentine, 69% en Inde, 75% en Thaïlande, 77% en Chine et même 85% en Ethiopie. La seule manière d'éviter un taux de chômage dramatique est de créer de nouveaux emplois ou adopter une approche différente à l'égard des fonctions actuelles.

Qu'en est-il en Belgique ?

Maarten Goos, professeur d'économie à la KU Leuven, n'est guère optimiste concernant notre pays. Les ordinateurs et robots prendront possession d'1,4 million d'emplois en Flandre. Certaines fonctions verront même plus de 9 postes sur 10 supprimés. Il évoque notament les vendeurs, les comptables ou les télévendeurs.

Réalité ou pessimisme ?

Ces scénarios apocalyptiques sont-ils à prendre au sérieux ? Le journaliste Jean-Marc Vittori a écrit un billet d'humeur intitulé 'La grande panne de l'emploi' dans le journal L'Echo. Il constate que, lors de chaque révolution industrielle ayant eu lieu dans la passé, de telles craintes furent malheureusement présentes.

Sera-ce différent à l'avenir ?

La banque américaine Citibank et l'Université d'Oxford sont convaincues que l'économie, contrairement aux révolutions industrielles précédentes, ne créera pas de nouveaux emplois. Voici les trois raisons principales de penser de la sorte :

  • la vitesse vertigineuse à laquelle les nouvelles technologies font leur apparition. Il a fallu 75 ans pour que le téléphone atteigne 100 millions d'utilisateurs. Instagram a pris deux ans pour le faire.
  • la robotisation des entreprises s'accélère. Depuis 2010, 17% de robots industriels supplémentaires sont vendus chaque année. Avant la crise financière, il n'était question que de 3%.
  • aucun secteur économique n'est à l'abri de la technologie. Les fruits de ces modifications favorisent un petit groupe de personnes et non la société dans son ensemble.

Selon les chercheurs de l'entreprise Citibank, combler les écarts de salaires et opter pour une meilleure division du travail est essentiel.

L'espoir fait vivre

Jean-Marc Vittori reste toutefois optimiste : "nous nous focalisons sur les emplois qui disparaissent mais ne tenons pas compte de ceux qui seront créés car nous ne savons pas encore de quoi l'avenir sera fait. En effet, de nouvelles formes de travail émergeront alors qu'elles n'étaient précédemment pas nécessaires. Les circuits financiers et l'argent en lui-même prendront d'autres directions. Ne fermons pas les yeux et montrons-nous ouverts au changement. Faisons preuve de souplesse et le futur nous appartiendra."


L'avenir nous dira si le monde tel que nous le présente la série 'Trepalium' deviendra réalité. Dans cet univers, seuls 20% des personnes travaillent et les plus chanceux vivent dans des forteresses barricadées qui empêchent le commun des mortels d'y pénétrer…


(eh/jy) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.