10 types d’entretien d’embauche et comment les aborder

Il y a plusieurs types d’entretiens d’embauche. Souvent, vous vous retrouvez face à face avec un recruteur pour répondez à ses questions. Ou bien il vous faut affronter un jury de 4 interlocuteurs, voire plus. Ou encore, on vous demande de résoudre un cas. Il arrive même qu’on vous invite à un lunch.

1. Entretien classique

La plupart des candidats sont encore convoqués à un entretien de type traditionnel. C’est un face à face avec un recruteur qui vous pose une série de questions. Son objectif ? S’assurer que vous êtes la bonne personne pour le job.

2. Interview téléphonique

Un entretien téléphonique est un peu moins fréquent, mais il vaut quand même mieux ne pas le négliger. Il s’agit souvent d’un premier screening pour vérifier si vous acceptez de vous déplacer pour un entretien. Le mieux est de vous y préparer comme pour un entretien classique.

3. Conversation via Skype

Avec Skype ou en vidéo conférence, on va un peu plus loin qu’avec un simple appel téléphonique de recrutement. Ce type d’approche s’intègre beaucoup plus au processus de recrutement de nombreuses grandes entreprises. Les mêmes conseils valent que pour l’interview téléphonique mais cette fois, soignez aussi votre tenue vestimentaire. Pensez également que la technologie peut vous abandonner au moment clé, donc veillez à avoir aussi un autre appareil sous la main, si jamais votre laptop tombe hors service.

A lire aussi : Entretien par webcam : 3 tuyaux pour rester maître de la situation 

4. ‘Case interview’

Dans l’entretien de ce type, on vous propose un cas déterminé ou un problème à résoudre. Il s’agit donc d’en chercher la solution, de mener le cas à bien. Essayez autant que possible de poser des questions lors de la présentation du cas, vous montrez ainsi non seulement votre intérêt, mais vous faites aussi preuve d’initiative. Tâchez de savoir clairement à l’avance ce que l’on attend de vous.

5. Interview mystère

Google et bien d’autres entreprises sont connues pour leurs questions difficiles, à première vue impossibles à résoudre. A de telles questions, il n’existe globalement pas de bonne ni de mauvaise réponse, le recruteur essaie juste de voir à quelle vitesse vous vous mettez à l’ouvrage ou si vous pouvez rapidement vous sortir d’une situation difficile. La solution ? Rester calme…

A lire aussi : Les 20 questions d'embauche les plus déroutantes 

6. Entretien lunch

Votre employeur potentiel demande un entretien pendant le lunch ? C’est bon signe, cela signifie qu’il veut apprendre à mieux vous connaître, voir comment vous vous comportez en dehors du bureau.

7. Interview d’équipe

Si vous devez collaborer quotidiennement avec différentes personnes ou si vous devez rejoindre une équipe spécifique, ce n’est pas anormal d’être exposé à plusieurs interviewers en même temps. Ne vous laissez pas intimider par deux, trois, ou quatre interlocuteurs supplémentaires. Essayez plutôt de rester vous-même. Réagissez comme si vous étiez à un entretien d’embauche classique.

8. Salon de l’emploi

Si vous fréquentez régulièrement des salons de l’emploi au cours de votre recherche, essayez dans la mesure du possible de vous préparer à ’des entretiens d’embauche spontanés’. A un tel salon, vous devez rester en alerte et pouvoir vous vendre à de futurs employeurs dans un laps de temps très court : vous n’avez en général que 10 à 16 minutes pour convaincre.

9. Entretien de groupe

Des entretiens d’embauche en groupe ne sont pas extrêmement fréquents. Cela peut se produire lorsqu’une entreprise veut engager plusieurs personnes à la même fonction ou lorsque l’on veut vérifier si le candidat peut travailler en équipe. A quoi faire attention dans de ce type entretien ? Important : pouvoir briller au sein du groupe, vous voulez en effet que le recruteur, en fin de compte, ne retienne que vous. Et en même temps, il est réellement déconseillé d’attirer toute l‘attention sur vous. Cela ne fera pas bonne impression sur tout le monde. En bref, il faut trouver le juste milieu !

10. Test d’expérience

Dans certains secteurs, les recruteurs vont jusqu’à vous poser des questions de vérification. Leur objectif est clairement de contrôler que vous maîtrisez déjà certaines aptitudes. Selon la fonction, on peut par exemple vous demander de concevoir un certain projet ou de rédiger un rapport sur base d’informations succinctes. Dans cet entretien, il ne s’agit donc pas seulement de prétendre que vous êtes capable de faire ceci ou cela, mais bien de démontrer tout ce que vous pouvez faire. Pas de panique. Tant que vous êtes préparé et que vous savez où vous excellez, c’est l’occasion idéale de faire étalage de vos qualités.

Sources : Businessinsider.com 

Plus d'info Entretien d'embauche , Tests de sélection , Conseils pour solliciter

05/02/2013