Intérim Précédent

1 de 27

Suivant

Le poste de manager intérimaire gagne en popularité

Le business autour du management intérimaire a augmenté de 13% en Belgique l’année passée. Les postes de managers temporaires gagnent en popularité au fil des mois. "Je vois peu de managers intérimaires retourner vers un poste fixe", explique Ruth Janssens, de l’entreprise Ascento spécialisée en intérim.

20 août 2019

Partager

"Quand je commence une nouvelle mission intérimaire, je dois être disponible et opérationnelle rapidement" (Tinne Aerts, manager intérimaire, à gauche sur la photo à côté de Ruth Janssens).

Les chiffres relatifs à la croissance du management intérimaire proviennent de la fédération des ressources humaines Federgon. Selon ses responsables, la plupart des missions (29%) durent de trois à six mois alors que, pour les managers intérimaires, 21% d’entre elles durent plus d’un an.

La gestion intérimaire se développe à deux niveaux : de plus en plus de cadres sont disponibles pour effectuer des missions temporaires et de plus en plus d’entreprises y ont recours. Chez Ascento, Ruth Janssens a pour mission de mettre en contact ces deux parties. Ses managers intérimaires travaillent pendant une période limitée de trois, six à neuf mois (ou plus) chez un client. "Nous nous concentrons uniquement sur les fonctions RH car Ascento souhaite faire la différence grâce à son expertise en ressources humaines", explique-t-elle. Les managers intérimaires peuvent également occuper des postes dans la finance, l'administration, l'informatique ou la direction générale.

Pourquoi devient-on manager intérimaire ? Quels en sont les avantages ?

Ruth Janssens : "L'autonomie est un avantage important. En tant que manager par intérim, vous avez la liberté de choisir avec qui travailler. Vous pouvez acquérir de l'expérience rapidement et apprendre continuellement. De plus, votre impact dans l’entreprise est plus important car vous avez plus de distance par rapport à la politique interne. Ces avantages pour les intérimaires sont parallèles à ceux des entreprises qui les recrutent : la flexibilité et la rapidité sont également très importantes à leurs yeux. Un manager intérimaire devra par exemple très vite être opérationnel et montrer les résultats de son travail. L’entreprise engagera donc toujours une personne ayant déjà une certaine expérience et expertise."

Dans quels cas les entreprises recherchent-elles des managers intérimaires ?

"Dans la plupart des cas, il s'agit de missions spécifiques telles un projet informatique, une restructuration ou un transfert de compétences en cas d’accouchement ou de licenciement. Nous travaillons de la manière suivante : le manager par intérim facture Ascento en tant qu'indépendant, Ascento paie le manager intérimaire et envoie ensuite sa facture au client final."

Les managers par intérim ont la réputation d’être chers, n’est-ce pas ?

"Ce n'est pas tout à fait correct. L'entreprise ne paye que les jours de travail du manager intérimaire, ce qui exclut le pécule de vacances, le treizième mois, le bonus et/ou la voiture de fonction. En prenant ces éléments en compte, le manager intérimaire est intéressant d’un point de vue financier et rapidement rentable de par sa flexibilité et sa capacité de trouver rapidement ses marques. Je constate que de plus en plus de secteurs y font appel et que le nombre de cadres intérimaires augmente tant au niveau des pouvoirs publics que des PME."

A quels inconvénients les intérimaires sont-ils confrontés ?

"Les managers intérimaires aiment travailler sur de nouveaux projets dans des environnements variés. Ils ne peuvent dès lors pas construire de relations à long terme avec leurs collègues. Ensuite, ils sont confrontés à davantage d’incertitude sur le marché de l’emploi vu qu’ils changent souvent d’employeur. En même temps, je vois peu de managers intérimaires retourner vers un poste fixe. Je pense que l’intérim fera partie intégrante de notre quotidien à l’avenir. La flexibilisation du marché du travail s’observe à bien des égards, et ce des emplois flexibles aux intérimaires flexibles."

"Dès qu’un travail devient routinier, il est temps de passer à autre chose"

Tinne Aerts travaille par le biais d'Ascento en tant que consultante en recrutement par intérim pour le cabinet de conseil KPMG. "Je suis indépendante depuis plus de dix ans et me concentre sur des missions de recrutement et de sélection. Je travaille actuellement chez KPMG en tant que consultante en recrutement. En plus de projets au sein des Big Four de la consultance, j'ai également effectué des missions dans des secteurs tels que l'énergie, l'impression 3D et le conseil en informatique. Il s'agit généralement des contrats de trois à six mois mais qui sont souvent prolongés, ce qui signifie que je travaille en moyenne pendant un an pour un employeur. Si je commence une nouvelle mission d’intérim, je dois rapidement être opérationnelle, apprendre vite, collecter suffisamment d'informations et délivrer des résultats. J’aime être challengée. Dès que mon travail devient routinier, je me dis qu’il est temps de passer à autre chose."

"Il arrive parfois que mon travail de recrutement et de sélection soit plus opérationnel. Je suis par exemple responsable d'entretiens d'embauche mais peux aussi travailler de manière plus stratégique, repenser la politique de recrutement et gérer une équipe de recruteurs. Cette variation dans mon travail est très intéressante. Il y a des clients que j’aime un peu moins que d’autres mais le contraire est tout aussi vrai. Je remarque immédiatement si la culture d'entreprise me convient ou non lors d’un entretien d’embauche. Oui, j'ai déjà refusé des missions mais cela n'arrive pas souvent."

"Mon activité principale est celle de manager intérimaire chez différents clients. Ensuite, je donne également des formations. Je ne peux que confirmer le gain de popularité du management intérimaire. Les entreprises ont souvent du mal à trouver immédiatement un consultant en recrutement permanent. La meilleure solution est alors de nommer un manager par intérim."

(eh/ll)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?