Vous touchez 46,3 centimes pour 1 euro versé par votre employeur

La taxation sur le travail est élevée en Belgique. Voilà ce qui ressort une fois de plus d’un rapport de l’OCDE. Les célibataires sont les plus taxés en Belgique mais les charges fiscales ont diminué par rapport à 2016.

24 août 2018

Partager

Combien vous reste-t-il de votre salaire ?

Le tableau ci-dessous donne un aperçu du montant que vous payez en impôts sur le revenu et en sécurité sociale.

share of gross wages

Source : OCDE, chiffres estimés pour 2017.

L'OCDE compare la charge fiscale dans ses différents Etats membres sur base d'une personne célibataire sans enfant avec un revenu moyen. Compte tenu de l'impôt sur le revenu et de la taxe de sécurité sociale à payer, la charge fiscale moyenne dans les Etats membres de l'OCDE est de 25,5%.

L'année dernière, un célibataire belge sans enfant a dû payer en moyenne 40,5% de son salaire brut en impôts sur le revenu des personnes physiques et en cotisations de sécurité sociale. Ce pourcentage est le plus élevé de l'OCDE. L'Allemagne arrive en deuxième position avec 39,9% et le Danemark complète le top 3 avec 35,8%. La France occupe la quatrième place avec 29,2% et la dernier membre du classement est le Chili avec seulement 7%.

L'OCDE consiste en un partenariat entre 35 pays et a pour but d'étudier et de coordonner leurs politiques sociales et économiques. Ses pays membres essaient de résoudre des problèmes communs et de coordonner la politique internationale.

1 euro versé = 46,3 centimes en poche

Le rapport de l'OCDE évalue également la charge fiscale sur base du coût salarial total, encore une fois pour une personne célibataire sans enfant avec un revenu moyen. La Belgique est à nouveau au sommet du classement. Si un employeur paie 100 euros de coûts salariaux en Belgique, l'employé touchera 46,3 euros. 53,7% retournent donc à l'Etat. L'Allemagne, la France et les Pays-Bas obtiennent des scores respectifs de 49,7%, 47,6% et 37,5%. La moyenne de tous les États membres de l'OCDE est de 35,9%.

La pression fiscale pour les familles est moins élevée

Les familles sont moins taxées dans notre pays que les célibataires, et ce souvent grâce à des avantages fiscaux. Une famille avec deux enfants et un revenu bénéficie d'un taux d'imposition moyen de 26,1% dans les Etats membres de l'OCDE. En Belgique, il est question d'environ 38,3%, soit la quatrième place du classement. Cela reste toujours 15% de moins qu’un(e) Belge célibataire. La France est en tête avec 39,4%.

Pour une famille belge de deux enfants et percevant deux revenus, une charge fiscale de 46,2% est appliquée. Ici aussi, la Belgique est leader en la matière.

Qui détient la palme parmi les Etats membres de l’OCDE ? Le célibataire belge sans enfant avec un salaire qui est 167% plus élevé que la moyenne bénéficie d'un taux d'imposition de 59,6%.

Note positive pour la Belgique

Le rapport ne contient pas que des mauvaises nouvelles pour notre pays. Dans 16 des 35 pays de l'OCDE, la charge fiscale a diminué en moyenne de 0,13 point de pourcentage. La Belgique a mieux performé avec une baisse de 0,24 point de pourcentage. De plus, nous sommes le seul pays où l’impôt sur le revenu et les cotisations des employeurs ont diminué.

(eh/ll)

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.