Stress
Précédent

1 de 391

Suivant

Qu'est-ce qui vous fait prendre de mauvaises décisions ?

Toute personne amenée à faire des choix risque de faire des erreurs. Qu'est-ce qui vous fait prendre de mauvaises décisions et comment y remédier ?

La bonne décision ?

Prendre une décision n'est pas toujours gage de résultats probants. Dans certains cas, vous auriez dû faire d’autres choix ou aborder la situation différemment. Cependant, il n'est pas toujours nécessaire d'en arriver là : en analysant et solutionnant les causes de la mauvaise prise de décision, vous vous assurerez d’opérer de meilleurs choix à l'avenir !

À faire et à ne pas faire lors d’une prise de décision

1. Plus il y a d'informations et de connaissances préalables, mieux c'est

Avec la quantité d'informations adéquate, vous pourrez évaluer soigneusement toutes les options et prendre la meilleure décision.

CONSEIL : cela ne coûte rien de poser des questions, mieux vaut en poser trop que trop peu. Assurez-vous d'être le/la mieux informé(e) possible et, si nécessaire, demandez conseil à des personnes expérimentées.

2. Arrêtez le multitasking mental

Pour faire le bon choix, vous devez vous préparer minutieusement et, surtout, vous concentrer sur toutes les conséquences possibles de votre décision.

CONSEIL : arrêtez le multitasking et concentrez-vous. Isolez-vous si nécessaire et prenez votre décision.

Extra : 4 étapes pour transformer une to-do list en tâches que vous aimez effectuer ?

3. Mettez vos émotions de côté

Les sentiments et les émotions peuvent vous faire prendre de mauvaises décisions.

CONSEIL : essayez d’être le plus rationnel possible et de prendre suffisamment de recul.

Découvrez : La règle des 20 minutes contre le stress et... le surpoids !

4. Décidez au bon moment

Les personnes devant prendre une multitude de décisions professionnelles peuvent souffrir de fatigue décisionnelle au fil du temps. Cette fatigue mentale peut impacter négativement la prise de décision.

CONSEIL : passez à l’action à un moment où votre niveau d'énergie est le plus élevé (par exemple le matin si vous êtes du matin).

5. La lucidité paie

Les gens ont souvent tendance à surestimer un résultat positif et à sous-estimer la probabilité d'un résultat négatif. Une telle attitude s’explique par le 'biais d'optimisme' ou 'optimisme comparatif'.

CONSEIL : visualisez toutes les conséquences possibles en faisant preuve de lucidité et d’ouverture d’esprit.

Lisez aussi : 12 erreurs de pensée qui empêchent les décisions rationnelles

6. Ne comparez pas

Bien que nous ne puissions pas toujours comparer lors d’une prise de décision commerciale, nous testons inconsciemment les conséquences possibles de notre décision avec celles d'une situation similaire.

CONSEIL : fiez-vous à une logique et à des idées réfléchies plutôt qu'à une comparaison rapide et à une vague intuition.

7. Soyez reconnaissant en cas de feedback et/ou de critiques

Pour prendre des décisions rapides, notre cerveau s'appuie souvent sur un certain nombre de raccourcis cognitifs tels que le biais d'ancrage. Ici, vous comptez le plus sur la toute première information que vous recevez pour vous faire une opinion. Votre prise de décision ultérieure est alors 'ancrée' à cette information et peut déterminer votre décision finale.

CONSEIL : soyez ouvert au feedback et reconnaissant en cas de critiques. Cela ne fera que rendre votre décision meilleure.

Extra: L'importance des compliments au travail

(fd/eh)


15 octobre 2021
Jobs recommandés
D'autres ont également regardé