Pouvez-vous rester à la maison si votre enfant est malade ?

L’école vous appelle pour vous prévenir que votre fils est malade. Pouvez-vous quitter le boulot et quelles en sont les conséquences ?

La loi sur le contrat de travail permet à chaque travailleur de s’absenter du bureau pour raisons impérieuses. Un cas de force majeure est un événement imprévisible qui vous libère de votre travail et demande votre intervention. Il faut en plus que vous ne sachiez pas faire le nécessaire de votre bureau pour résoudre la situation.

La maladie de votre fils est un exemple type de raisons impérieuses mais il y en a encore d’autres comme des dégâts causés par un incendie, une catastrophe naturelle ou encore une invitation à comparaître devant un tribunal.

Combien de congés puis-je prendre pour cas de force majeure ?

Vous pouvez en conséquence quitter le bureau pour organiser la prise en charge de votre enfant mais seulement le temps nécessaire. En plus, vous ne pouvez vous absenter plus de 10 jours de travail par an pour raisons impérieuses. Si vous travaillez à temps partiel, ce chiffre est calculé selon la durée de vos prestations.

Lorsque vous quittez le travail pour aller chercher votre fils, vous devez en avertir votre patron. Si ce n’est pas faisable en raison des circonstances, vous devez vous en acquitter aussi vite que possible. Naturellement, vous devez être correct, vous ne pouvez vous absenter que pour les raisons impérieuses que vous invoquez. Votre employeur peut même vous demander d’en fournir la preuve. Une attestation de l’école de votre fils sera donc utile.

Suis-je payé pendant un congé pris pour cas de force majeure ?

Attention : vous n’êtes pas payé lorsque vous êtes absent du travail pour raisons impérieuses. Dans certains cas, un accord individuel ou collectif peut prévoir le paiement d’un salaire. Informez-vous si votre employeur est lié à un tel type de contrat.

Votre absence est considérée comme temps de travail. Le droit de vous absenter implique que votre employeur ne peut pas vous forcer à récupérer le temps perdu. Mais vous pouvez toujours conclure un accord avec lui.

Avec nos remerciements à Stijn Demeestere, avocat chez Lydian.

Plus d'info Parents , Maladie

26/12/2011