Quel est le degré de parité homme/femme sur le marché du travail ?

L’inégalité des sexes diminue progressivement dans le monde entier. Des 111 pays ayant participé à une enquête globale en 2006, 105 ont enregistré une progression. Même la Belgique a monté d’une place au classement mondial de la parité entre les genres et se retrouve actuellement à la dixième place.

La bonne nouvelle est qu’il y a donc progrès en la matière, mais il n’est hélas toujours pas question de parité totale. Selon les estimations, il faudrait attendre jusqu’en 2095 pour y arriver.

Liste mondiale

Depuis 2006, le World Economic Forum sonde dans quelle mesure les femmes ont accès au marché du travail, à l’enseignement, à la santé et jusqu’où elles sont représentées dans les organes gouvernementaux et décisionnels. Cette année, il a publié pour la neuvième fois un rapport sur la parité entre hommes et femmes. La Belgique monte d’une place par rapport à l’année passée et obtient un score de 78%. Pas mal du tout, certes, mais nous sommes bien derrière les pays scandinaves. L’Islande est en première place, suivie par la Finlande, la Norvège et la Suède. Même le Danemark, le Nicaragua, le Rwanda, l’Irlande et les Philippines obtiennent de meilleurs résultats que nous.

Ecart

Néanmoins, encore aucun des 142 pays participants n’a réussi à combler complètement l’écart. Quelques pays ont cependant pu gommer les disparités hommes/femmes sur certains plans, mais il y a encore beaucoup de travail. Il ressort de l’enquête que c’est dans le domaine de la santé que la disparité des genres est la plus faible. 35 pays, dont la Belgique, ont pu combler entièrement l'écart en termes de soins de santé. Même sur le plan de l’enseignement, 25 pays sont parvenus à imposer une parité totale. Ces neuf dernières années, le plus gros progrès a sans doute été enregistré au niveau de la participation économique et de l’accès à la vie politique, mais c’est tout de même à ce niveau que l’écart reste le plus important.

Régression

Bien que la majorité des pays ont pu réaliser des progrès depuis 2006, il en reste toute de même quelques-uns qui se traînent en bas de la liste. Six d’entre eux avouent que la disparité des genres a plutôt tendance à augmenter dans leur pays : la Tunisie, la Jordanie, le Sri Lanka, le Mali, la Croatie et la Macédoine. Le Yémen, où l’écart n’est comblé qu’à 51%, reste également en bas de la liste.

Parité entre hommes et femmes sur le lieu de travail

D'un point de vue international, ce n’est que sur le lieu de travail que le WEF constate une amélioration remarquable en 9 ans. Au niveau de la participation et des perspectives économiques, la parité des genres se situe mondialement aux environs des 60%, une augmentation de 4% par rapport à 2006.

Selon le WEF, nous pouvons en déduire que, à ce rythme, il faudra encore 81 ans pour qu’il soit réellement question de parité homme/femme.

(EH) (SC) 

Plus d'info Ecart salarial

05/12/2014