Equilibre vie privée/professionnelle
Précédent

1 de 569

Suivant

Checklist : votre employeur se préoccupe-t-il de votre bien-être ?

Les employés heureux et en bonne santé sont le capital le plus important d’une organisation, et ce bien plus que les chiffres ou encore les clients. Telle est le point de départ d'Ann De Bisschop dans son livre "Bien-être = profit". Elle y développe sept piliers pour une politique de bien-être proactive sur un lieu de travail.

Une politique en matière de bien-être met l’accent sur les soins structurels garantissant le bien-être des personnes au sein d'une organisation, à court et à long terme. Le champ d’action est très large car le bien-être au bureau ne se résume pas à une fête du personnel bien organisée, des fruits gratuits ou des sessions de yoga sur le temps de midi. Il est question de santé à différents niveaux, mais aussi d'autonomie, de leadership empathique, de développement et de feedback. Les responsabilités sont partagées : les salariés sont (en partie) responsables de leur propre bien-être tandis les employeurs se concentreront sur les sept éléments ci-dessous pour rendre leurs employés heureux et productifs.

1. Culture et valeurs

C'est là que tout commence. Les gens choisissent leur employeur en fonction de la mission qu’il propose et des valeurs qu’il incarne. "Un élément crucial de l'image de marque de votre employeur", explique Ann De Bisschop dans son livre. Les gens veulent consacrer leur temps à des choses qu’ils trouvent utiles et pleines de sens.

2. Autonomie, implication et compétences

L'ABC du bonheur au travail. Lorsque l’on parle d’autonomie, il est question de sentiment de liberté et d'autodétermination dans une organisation. Pouvoir réussir quelque chose vous-même est très important, tout comme avoir le sentiment d’être impliqué dans un groupe et de disposer de certaines compétences. Ces bases sont essentielles pour votre bien-être au bureau.

3. Opportunités de croissance

Quelles opportunités de croissance et de formation votre employeur vous offre-t-il ? Comment investit-il dans vos compétences ? "Aujourd'hui, bien plus que des connaissances, les compétences sont indispensables pour continuer à se développer."

4. Équilibre mental

Il est question de la qualité du lieu de (télé)travail. Les patrons veillent à l’équilibre vie privée-vie professionnelle de leurs employés, et ce notamment en limitant le nombre de réunions, en mettant en place une politique d’e-mail et en imposant des moment de repos pour le cerveau.

5. Santé physique

Les employeurs travaillent sur la santé et la forme physique de leurs employés de manière structurée et appropriée. Ceux-ci sont vivement priés de faire de l’exercice et de prendre suffisamment de pauses. Les entreprises investissent par exemple dans du mobilier de bureau ergonomique ou des vélos de société (en leasing).

6. Contact social

Le sentiment d'appartenance procure une saveur particulière au travail quotidien. Les entreprises augmentent le niveau de bonheur au travail si elles donnent à leurs employés la possibilité de consolider les liens qui les unissent ou si elles célèbrent leurs succès. "Dans votre organisation, parlez en 'vous' et en 'nous' au lieu de parler en 'je' ou au nom de 'la direction'", recommande Ann De Bisschop aux employeurs.

7. Les bons dirigeants

Un chef n'a pas besoin d'être un expert. "Il y a de fortes chances que vous deveniez un manager de choix sans pour autant abandonner votre ancien travail". Aujourd'hui, bien plus que les compétences humaines, le leadership consiste à aligner, motiver et inspirer les gens. Ou, comme l'a dit un jour Barack Obama, "Vous devriez être heureux d'avoir dans votre équipe des gens plus intelligents que vous".

(wv/eh) - Bien-être = profit, Ann De Bisschop, Publisher Pelckmans Pro, 240 pages, ISBN 9789463370660
20 juillet 2020
Jobs recommandés

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé