Passer du temps sur la route pour aller au bureau nuit à votre santé

Selon des recherches effectuées par Partena, le temps que nous mettons pour aller au bureau et notre activité sur notre lieu de travail vont de pair.

Parmi les employés flamands qui passent plus d'une heure par jour sur la route pour aller au bureau, plus d'un tiers (35%) ne sont pas sportifs. De plus, les travailleurs dont la distance entre le domicile et le lieu de travail est élevée obtiennent de mauvais résultats en matière d’activité physique.

La moitié des personnesqui prenant plus d’une heure par jour pour aller au bureau font moins de deux fois une demi-heure d’exercice par semaine. "Il est logique qu’après avoir passé du temps dans leur voiture, les gens ont moins de temps et d’énergie pour faire du sport", déclare Lynn Pellens, spécialiste de la santé chez Partena Hospital.

"Pour cette raison, nous voulons inverser la tendance et changer les mentalités en créant plus de mouvement sur les lieux de travail. Nous devons casser l'image qu’une personne longtemps assise à son bureau est synonyme de travailleur appliqué."

Les navetteurs ne bougent pas assez

Au mois de mai, la mutualité Partena a lancé une campagne de sensibilisation au sujet de la sédentarité des travailleurs. Le travailleur flamand moyen exerçant un emploi de bureau (60% de la population active) passe plus de 9 heures par jour assis et ses interruptions de travail sont très peu nombreuses.

Le problème se situe surtout au niveau du lieu de travail. Plus de 43.000 personnes ont passé un test de sédentarité et elles ont reçu des conseils pour être le moins possible assises. Les résultats montrent que les employés qui prennent beaucoup de temps pour se rendre au bureau sont nettement moins sportifs et en mouvement que ceux qui travaillent plus près de chez eux.

Les employeurs jouent un rôle majeur

Avoir un mode de vie actif et ne pas rester immobile est important pour la santé. Partena appelle donc les employeurs à encourager l’exercice physique au bureau, par exemple en travaillant debout ou en favorisant les exercices physiques relativement simples.

Un changement de mentalité sur le lieu de travail fera un monde de différence pour la santé des employés. "Avec une simple balle de tennis, vous pouvez faire de nombreux exercices. Se réunir de temps en temps pendant une demi-heure fera également la différence. En plus de promouvoir l’activité physique et de bonnes positions de travail, la culture d’entreprise a également une influence sur l’activité des travailleurs. Les employeurs jouent un rôle crucial en les aidant à y parvenir."

Bonnes nouvelles

Il y a aussi des bonnes nouvelles. Les employés qui se déplacent avec les transports publics et qui prennent plus d'une heure pour aller travailler sont plus en mouvement que les automobilistes qui restent dans leur voiture. Marcher jusqu’à un arrêt de bus ou changer de quai à la gare est bon pour la santé !

Mais cela n’est rien par rapport aux employés qui vivent près de leur lieu travail (moins de 15min). Plus de 7 sur 10 font du sport au moins trois fois par semaine (par exemple 20 minutes de course intensive). Les travailleurs qui ne doivent pas passer beaucoup de temps sur la route trouveront suffisamment de temps et d’énergie pour travailler leur condition physique.

(eh/jy) – Source : Mutualité Partena 

Plus d'info Embouteillages , Santé , Lieu de travail , Détente , Heureux au travail , Equilibre vie privée/professionnelle

28/08/2017