Le Belge parvient à trouver le juste équilibre entre travail et vie privée

Les vacances d'été terminées, les entreprises peuvent à nouveau disposer de l'ensemble de leurs membres du personnel jusqu'à la fin de l'année. Un bon équilibre entre leur travail et leur vie privée ne doit pas être négligé.

Heureusement, l'OCDE (Organisation de coopération et de développement regroupant les pays les plus développés) arrive avec de bonnes nouvelles. Selon le dernier 'Better Life Index', les travailleurs belges s'en sont relativement bien sortis au niveau de l'équilibre entre leur travail et leur vie privée.


Le bureau Robert Half, spécialisé en recrutement, nous dresse un état des lieux de la situation.

Bon équilibre

Un peu moins de 5% (4,73% des travailleurs travaillent 50 heures ou plus par semaine. Notre honorable 14ème place au 'Better Life Index' prouve que nous parvenons à trouver un bon équilibre entre notre travail et notre vie privée. La Belgique obtient un score bien plus bas que la moyenne de 13% au sein de l'OCDE.


En ce qui concerne nos pays voisins, ce sont surtout les Français qui travaillent beaucoup (8% des salariés) tandis que les scores du Luxembourg (3,27%) et de l'Allemagne (4,96%) se rapprochent étroitement du nôtre. Les Pays-Bas sont vice-champions en matière d'équilibre (derrière la Russie) avec seulement 0,44% des employés qui travaillent 50 heures ou plus par semaine.

 

Pays Pourcentage des employés qui travaillent beaucoup (50 heures ou plus par semaine)
France 8,00%
Allemagne 4,96%
Belgique 4,73%
Luxembourg 3,27%
Pays-Bas 0,44%
Russie 0,18%

Avantages 'Nouvelle génération'

Une enquête précédente menée par Robert Half montrait que 42% des travailleurs belges trouvaient que l'équilibre entre le travail et la vie privée était un critère important lors d'une recherche d'emploi.


"De nos jours, les travailleurs sont beaucoup plus ouverts à de nouveaux défis et changent plus facilement d'employeur si les conditions sont plus intéressantes ailleurs", explique Frédérique Bruggeman, Managing Director de Robert Half Belux. "Les meilleurs candidats et employés, qui savent très bien quelle est leur valeur sur le marché, peuvent se permettre de trouver un emploi correspondant exactement à leurs exigences. Voilà pourquoi il est primordial que les organisations mettent en place une politique de rétention visant à garder les personnes ayant des compétences spécifiques. Il y a beaucoup de concurrence sur le marché du travail et la demande et souvent supérieure à l'offre. Les entreprises peuvent rendre leurs annonces plus attrayantes à l'aide d'avantages 'Nouvelle génération' (garde d'enfants, service de blanchisserie, centre de remise en forme,…) afin d'attirer et de garder les meilleurs talents dans leurs filets.


(wvdl/eh/jy) 

Plus d'info Stress , Détente , Heureux au travail , Equilibre vie privée/professionnelle

19/10/2016