Augmentation ou promotion : 7 choses que votre boss ne vous dira jamais

Décrocher une hausse de salaire ou un nouveau poste n’est jamais chose aisée, encore moins en tant de crise. Vous, vous le voulez mais votre patron ne le souhaite pas (en général).

29 mars 2013

Partager

Ces 7 vérités vous aideront à l’obtenir plus rapidement.

1. Travailler dur ne mène pas toujours au succès

Votre succès au sein de votre organisation ne tient pas qu’à vos prestations. Il est tout autant important de bien vous entendre avec votre patron et de lui faire bonne impression. Uniquement livrer du bon travail ne suffira pas. Pour passer moins inaperçu, basez votre travail sur vos valeurs, vos talents et tout ce que vous souhaitez développer. Vous y gagnerez en énergie et en passion, vous serez plus enthousiaste, plus productif. Et vous vous ferez remarquer.

2. Le narcissisme fait avancer votre carrière

Il y a des traits plus ‘sombres’ de votre personnalité comme le narcissisme, l’obsession, et même la psychopathie, qui curieusement peuvent vous aider à avoir du succès. Le narcissisme a une mauvaise connotation, il est associé aux individus immoraux et égoïstes. Mais ce sont eux qui réussissent dans le monde professionnel. Oui, c’est vrai qu’ils sont arrogants, apathiques, égoïstes, mais ils attirent le succès. Les narcissiques travaillent dur pour arriver haut et leur confiance en eux en font des leaders naturels.

Dans son livre 'The Wisdom of Psychopaths: What Saints, Spies, and Serial Killers Can Teach Us About Success' (‘La science des psychopathes, ce que les saints, les espions et les tueurs en série nous apprennent sur le succès’), Kevin Dutton résume les dix métiers qui attirent le plus de psychopathes. Au top 5 ; les CEO, les avocats, les professionnels des media, les vendeurs et les chirurgiens. La psychopathie est un trouble de la personnalité qui se remarque de différentes manières, par un manque d’émotions (surtout de peur), une tolérance élevée au stress, un manque d’empathie, du sang froid et de l’égocentrisme. Avoir ces caractéristiques dans une certaine mesure peut par conséquent nous aider à avancer sur le professionnel.

3. Vous devez négocier dur lorsque vous entrez en service

Recevoir une promotion, être augmenté, cela n’est pas évident, vous avez dû déjà le remarquer dans la pratique. Lors de vos négociations salariales avant d’entrer en service, vous avez souvent plus de succès qu’en demandant une augmentation après une ou quelques années de service.

Bon à savoir lorsque vous entrez en service, ne pensez pas uniquement au salaire qui vous semble acceptable à ce moment-là, mais à celui que vous allez trainer avec vous pendant plusieurs années. Car tout le monde ne reçoit pas une augmentation très vite.

4. Partir est parfois mieux que d’essayer de rester

Le professeur Jeffrey Pfeffer de la Stanford Business School, dans son dernier livre ‘Power’, présente un plan en trois étapes pour une carrière à succès :

  1. Montrez ce que vous réalisez aux échelons supérieurs de l’entreprise. « Dire ce que vous faites et faire ce que vous dites’ c’est important et c’est pourtant sous-estimé.
  2. Veillez dès le départ à la manière dont les autres perçoivent votre travail.
  3. Si cela ne vous fait pas avancer, il est mieux de partir que d’essayer de rester.

Katrin Van de Water, coach en carrière, l’observe aussi dans la pratique : « Parfois, la ‘date de péremption’ d’une fonction et/ ou d’une entreprise est dépassée. Vous n’apprenez plus rien et vous restez depuis trop longtemps sans plus aucune valeur ajoutée. Vérifiez toujours s’il n’y a pas d’autres opportunités en interne qui sont liées à ce que vous désirez ou à ce qui vous correspond. Important ; dites le plus concrètement possible ce que vous voulez sans attendre qu’on vous le demande. »

5. La plupart des augmentations ne se donnent pas pour récompenser mais encourager à rester

L’augmentation n’est qu’un outil de motivation temporaire. L’effet d’une hausse de salaire s’évapore vite. C’est pour cette raison que les entreprises n’en octroient pas rapidement. Un collaborateur moyen qui n’a pas l’intention de changer d’employeur ne vient donc certainement pas en compte pour une hausse de salaire. Un salaire supérieur est principalement attribué pour éviter que les meilleurs collaborateurs ne changent d’employeur. Non pour les récompenser.

6. Une augmentation est toujours possible même avec le blocage des salaires

Votre patron invoque la raison du blocage des salaires pour ne pas devoir vous octroyer d’augmentation ? Notre gouvernement fédéral a en effet imposé un blocage des salaires mais cela ne veut pas dire que les augmentations individuelles ne sont plus possibles.

« Les augmentations de salaire individuelles au delà de l’indexation et des hausses barémiques sont encore tout à fait possibles, pour autant que l’employeur ne dépasse le coût salarial moyen pour toute l’entreprise », explique Jan Vanthournout de SD Worx. « Une entreprise peut par exemple diminuer ce coût moyen en remplaçant après sa pension un collaborateur touchant un haut salaire par un jeune talent moins bien payé. Une entreprise qui a payé beaucoup d’heures supplémentaires peut en réduire le nombre en adoptant un règlement de travail plus efficace. Agir sur les absences pour maladie est une autre piste. Les entreprises qui travaillent intelligemment à leur politique salariale et à l’emploi, auront encore de la marge pour octroyer des hausses de salaire. »

7. Cherchez un win-win

Si vous menez votre négociation salariale ou votre demande de promotion comme une guerre de tranchée, le processus de négociation risque d’être laborieux, voire d’échouer carrément. Mais si vous vous concentrez sur une solution win win, l’entretien se passera plus facilement. Pour votre patron comme pour vous. Pensez donc à l’avance à comment il aime que vous l’abordiez. Comment se sent-il à l’aise ? Qu’est ce qui le trouble ? Utilisez ces infos pour bien le prendre et vous recevrez plus rapidement ce que vous voulez.

Sources : Express.be & Katrin Van de Water (Passion for Work) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.