Trop d'hommes au travail : dangereux pour la santé

Croyez-le ou non, une enquête réalisée par l'Université de l'Indiana à Bloomington a montré qu'un trop grand nombre d'hommes au travail stresserait plus les femmes et serait dangereux pour leur santé.

Dans un environnement de travail fortement masculin, les femmes subissent une pression supplémentaires, à savoir le scepticisme au sujet de leurs compétences ainsi que l'abus de pouvoir qui est parfois présent.


Pour la première fois, la recherche a révélé que cela conduisait à une production altérée de cortisol, l'hormone du stress, ce qui pouvait avoir des effets négatifs sur la santé à long terme.

Plus de stress

Il y a beaucoup de professions typiquement masculines ou féminines. De nombreux enseignants dans les écoles primaires ou maternelles sont par exemple des femmes tandis que les professeurs de chimie sont souvent des hommes.


Des chercheurs de l'Université de l'Indiana à Bloomington ont étudié le sujet en profondeur en analysant si les femmes travaillant dans un "univers masculin" (comptant plus de 85% d'hommes) étaient plus exposées au stress. Pour ce faire, ils ont cherché à savoir si les femmes exerçant une profession à prédominance masculine subissaient des dérèglements au niveau de leur taux de cortisol. Cette hormone est liée au stress et sa production varie naturellement au cours de la journée.


Les personnes souvent confrontées à du stress interpersonnel présentent-elles des différences par rapport à celles qui sont exposées à un niveau de stress moyen ?


"Selon notre enquête, les femmes exerçant des professions masculines ont des habitudes de vie moins saines et leur production de cortisol varie tout au long de la journée", expliquent Bianca Manago, une étudiante effectuant un doctorat en sociologie, et Cate Taylor, un professeur-assistant en sociologie et anthropologie. "Nous avons basé nos chiffres sur l'ensemble des Etats-Unis et avons utilisé des outils statistiques pour exclure les caractéristiques individuelles (comme par exemple un niveau élevé de cortisol par nature)."

Moins bonne santé

Cette enquête est la première à montrer que les effets d'un environnement de travail négatif peuvent être retrouvés dans l'organisme des femmes. Ce climat de travail négatif est la réponse du stress emmagasiné par les femmes et peut perturber le bien-être d'une organisation pendant des années.


"Les résultats de notre enquête sont importants parce que les profils produisant du cortisol de façon irrégulière sont associés à des effets néfastes pour la santé. Enfin, notre étude prouve qu'un environnement de travail négatif pour des femmes exerçant une profession masculine peut mener à des problèmes de santé à long terme."


(eh/jy) 

Plus d'info Comportement indésirable au travail , Collègues , Stress

28/12/2016