Survivre à un jour de cafard : 4 conseils

La journée avait pourtant bien commencé mais ces huit kilomètres de files, ces clients qui n’appellent que pour se plaindre et une mauvaise nouvelle concernant un membre de votre famille ont irrémédiablement achevé votre bonne humeur.

29 juillet 2013

Partager

Des jours pénibles s’annoncent mais malgré les circonstances, vous devez répondre à l’appel, trouver la motivation et effectuer vos tâches avec soin. Comment garder la tête haute et comment rester professionnel quand on n’a pas le moral ?

1. Adoptez votre expression neutre

Contrôler ses expressions faciales est un art que les salariés doivent apprendre rapidement. Une expression neutre donne un sentiment de contrôle en dépit des événements. C’est donc une façon de ne pas laisser ses problèmes personnels affecter le travail.

2. Programmez vos journées de A à Z

Les temps morts permettent au stress et aux mauvais sentiments de monter à la surface. Bien organiser votre travail est d’autant plus important lorsque, plus que d’habitude, vous risquez d’être distrait. Prenez donc le temps, en début de journée, de préparer un planning. Si celui-ci comporte une mission qui génère plus de stress, prévoyez un peu plus de temps afin de vous y préparer et vous en remettre après.

Grâce à un planning strict, vous saurez mieux vous concentrer sur les affaires qui n’ont pas de rapport avec votre situation privée. Passez d’un point sur votre liste au suivant en mode pilote automatique.

3. Fixez des limites

En période difficile, il peut arriver que l’on ait des choses à gérer pendant les heures de travail. Par exemple, lorsqu’un membre de la famille se trouve à l’hôpital, chacun a envie d’être au courant des dernières évolutions. Il est cependant exclu de passer plusieurs coup de fil tous les quarts d’heure. Informez vos proches et éventuellement le personnel soignant du moment approprié (pendant la pause de midi ?) et ne parlez que des choses essentielles.

En règle générale, ce que l’on ne peut changer directement, peut attendre.

4. Ne jouez pas aux héros

Empêchez vos problèmes personnels de trop interférer avec votre travail mais sachez qu’il n’est pas interdit de demander de l’aide, au boulot comme à la maison. Parfois, un petit conseil, un autre regard apportent déjà assez de soulagement.

Au cas où la situation deviendrait plus grave, n’ayez pas peur de vous adresser à votre supérieur ou au responsable du personnel pour demander un jour de congé. Certains cas d’urgence requièrent toute votre attention et vous n’avez pas à en rougir.

Parler à une personne de confiance peut également faire des miracles et réduit toujours le fardeau.

(nm) – Bron: Blog.brazencareerist.com

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.