Quel montant de pension complémentaire mon plan de pension génère-t-il?

Si votre employeur verse chaque mois une cotisation de pension d1% calculée sur votre salaire en évolution, quel revenu complémentaire pouvez-vous espérer de votre capital pension ?

Les chiffres sont consternants. Si vous démarrez un plan de pension à 25 ans et que votre employeur verse chaque mois, pendant 40 ans, une cotisation de pension d’un pour cent de votre salaire (en évolution à la hausse), le capital final permet d’obtenir une rente à vie de 2 à 3 pour cent du dernier salaire perçu. Un pourcentage affligeant par rapport à l’écart moyen entre les pensions… de 40 pour cent (entre votre dernier salaire net et votre allocation de pension).

Ou, pour le dire autrement : pour compenser totalement votre perte de revenu à la suite de votre mise à la retraite, il faudrait effectuer un versement mensuel de 13 à 20 pour cent de votre salaire… Mission impossible pour la majorité des travailleurs salariés. Et si vous démarrez le plan de pension à un âge plus avancé, la situation est encore moins avantageuse.

Une poire pour la soif

Pour un travailleur qui ne démarre son plan de pension qu’à 40 ans et qui n’y restera donc que 25 ans, une cotisation d’un pour cent permettra de constituer une pension complémentaire de seulement 1,5 pour cent du dernier salaire perçu. Pour compenser complètement l’écart moyen de 40 pour cent, il faudrait par conséquent verser une prime mensuelle de plus de 25 pour cent!

Si vous voulez maintenir votre niveau de vie après votre pension, mieux vaut donc se constituer soi-même une poire pour la soif.

Plus d'info Avantages extralégaux , Epargne-pension individuelle , Assurance Groupe

10/07/2012