Combien vaut mon travail?
Précédent

1 de 209

Suivant

Pourquoi ne faut-il pas uniquement se focaliser sur le salaire net ?

Vous avez sûrement déjà entendu des histoire similaires : une personne décroche un nouvel emploi avec un salaire soi-disant plus élevé mais se voit finalement verser un montant moins élevé qu’auparavant sur son compte en banque. Est-ce un mythe ? Peut-il en être ainsi ? Geert Vermeir, employé au centre de connaissances juridiques de SD Worx, vous révèle les subtilités permettant de calculer une rémunération nette par rapport à un montant brut. Celles-ci vous seront d’une grande utilité pour votre carrière professionnelle.

Geert Vermeir : "Il est important de souligner que la fiscalité et la sécurité sociale, et par conséquent le calcul des salaires, sont des questions nationales. Même en Europe, chaque pays a son propre régime et ce qui se passe de l'autre côté de nos frontières n'est donc pas nécessairement similaire à la situation dans notre pays. Les Pays-Bas ont par exemple un système de retraite très différent de la Belgique. Des primes de retraite supplémentaires peuvent réduire considérablement le salaire de nos voisins du Nord alors que, en Belgique, ces primes sont beaucoup moins importantes."

Plus de brut, plus de net

"En général, vous pouvez être sûr que lorsque votre salaire brut augmente, vous verrez également plus d’argent net versé sur votre compte. L'augmentation nette est bien sûr inférieure à l'augmentation brute, car vous payez toujours des cotisations de sécurité sociale et un précompte professionnel. Si votre salaire brut passe par exemple de 2 500 euros à 2 700 euros et que vous êtes un salarié à temps plein vivant seul, vous gagnerez 74,53 euros net de plus chaque mois. Votre revenu net passera de 1 772,28 à 1 846,81 euros. Cependant, certains avantages extra-légaux peuvent affecter votre salaire net."

Quid des avantages ?

"Prenons le cas d’un employé qui reçoit une voiture de fonction à usage privé, des chèques-repas, une assurance groupe et des cotisations personnelles. Sur un salaire brut de 2 700 euros, il ne lui restera 'que' 1 746 euros, soit moins que lorsqu'il gagnait 2 500 euros brut. Cependant, dans cette situation, l'employé aura un 'meilleur' salaire car il bénéficie d'un certain nombre d'avantages intéressants qu'il n'avait pas auparavant. Ceux-ci finiront par peser financièrement en sa faveur. Les chèques-repas nécessitent une cotisation personnelle de minimum 1,09 euro par chèque pour être exonérés de sécurité sociale et d'impôt. Pour un mois comptant 20 jours ouvrables, cela représente 21,80 euros déduits du salaire net. En revanche, la cotisation personnelle, additionnée à la cotisation patronale, se retrouve dans le chèque-repas et n'est donc pas 'perdue'. Au contraire, vous recevrez un minimum de 100 euros de chèques-repas en échange.

En fonction du plan, l'assurance groupe peut également inclure une cotisation personnelle. Si tel est le cas, cette cotisation (dans l'exemple 50 euros) sera déduite du salaire net. Cette somme est versée au régime de retraite et, avec la contribution de l'employeur, alimentera la pension du deuxième pilier de l'employé. Ici aussi, nous ne pouvons pas parler de perte mais plutôt d'un produit d'épargne qui augmente la pension légale. Une forme de salaire en différé. Enfin, l'utilisation privée d'une voiture de fonction est un avantage imposable. La retenue à la source est calculée sur ce montant, ce qui signifie que le montant net sur la fiche de paie diminue. D’autre part, avec une voiture de fonction, vous économisez énormément de coûts que vous devriez autrement payer de votre poche. Vous serez de toute façon gagnant au bout du compte."

Analyser l'ensemble du package salarial

"J'ai délibérément ajouté ces trois avantages car ils nécessitent des cotisations personnelles. D'autres avantages courants n'ont pas d'impact significatif sur le salaire net. Le remboursement des frais fait figure d’exception. Si vous recevez par exemple une allocation de dépenses de 200 euros, ce montant sera ajouté à votre salaire net. Cela peut aussi donner une image déformée de la réalité car cet argent doit en principe servir à couvrir des frais engagés dans le cadre votre travail. Afin de vous éviter de devoir répertorier chaque billet de tram ou chaque ticket de caisse lorsque vous buvez un café un client, votre employeur peut mettre en place un système d’allocations forfaitaires. Cet avantage augmentera votre salaire net sur papier mais, dans la réalité, vous utiliserez cet argent pour des frais de représentation.

Au lieu de regarder aveuglément un salaire brut ou net, il est préférable de considérer l'ensemble du package salarial. Un avantage intéressant indépendant de votre salaire est, par exemple, la prime de fin d'année qui n'est pas obligatoire dans toutes les entreprises. Si vous en bénéficiez, vous recevrez un mois de salaire brut supplémentaire en décembre, le fameux '13ème mois'. Vous ne donnez rien de votre salaire pour en profiter, les frais sont entièrement à la charge de l'employeur. Ensuite, il y a toute une série d'avantages qui sont difficiles à exprimer en termes d'argent, tels que les jours de vacances extra-légaux, les congés liés aux réductions de temps de travail (RTT), la possibilité de suivre des formation ou d’évoluer d’un point de vue professionnel. Ni le salaire brut ni le salaire net ne sont donc significatifs.

Si vous n'avez aucune idée de ce que représentent certains avantages dans votre situation, vous pouvez toujours demander à votre employeur de vous fournir davantage d’explications. Aucun employeur ne sera réticent à vous calculer votre salaire net.Vous pouvez également trouver réponse à vos questions sur Internet. Un simulateur fiable est par exemple celui de Vacature, un dérivé du calculateur brut-net de SD Worx."

Lisez aussi : Pourquoi vaut-il mieux ne pas savoir combien gagnent vos collègues ?

(jh/eh)

8 mars 2021
Jobs recommandés

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé