Quels sont les montants générés par la prostitution en Belgique ?

A la base, la prostitution est illégale. Toutefois, les montants qu'elle génère méritent d'être passés à la loupe. Quel est son impact sur notre économie ?

Avec un chiffre d'affaires de 900 000 000 d'euros, il n'est pas illogique que les Nations Unies aient été invitées à tenir compte de ces recettes lors du calcul du produit intérieur brut de différents pays.

Economie souterraine

La Banque Nationale de Belgique a fait appel à des scientifiques de l'Université de Louvain pour analyser l'impact de la prostitution sur notre économie. Tout comme la contrefaçon et le trafic de drogue qui génèrent des sommes astronomiques, la prostitution forme une véritable économie souterraine.


Ce n'est bien évidemment pas une tâche facile car elle reste toujours illégale et que les tarifs ne sont pas définis par des conventions collectives. De plus, les taxes et impôts ne sont pas non plus pris en compte.

Prostitution de rue VS prostitution privée

Les enquêteurs ont également constaté qu'il fallait différencier la prostitution de rue (ou au travers de vitrines) de la prostitution privée.


Leurs recherches et investigations ont permis d'aboutir à un montant allant de 870 à 916 millions d'euros de recettes rien que pour la Belgique. Pour ce faire, ils ont utilisé des outils d'évaluation en ligne. Ces derniers ont démontré que la prostitution au travers de vitrines générait un chiffre d'affaires d'environ 148 millions d'euros par an.


La prostitution de rue n'est toutefois pas en grande forme au niveau de ses revenus. Plus de la moitié du chiffre d'affaires (entre 50% et 60%) provient de la prostitution privée et les petites annonces en ligne gagnent de plus en plus en popularité.

Succès des services privés (en ligne)

Les enquêteurs pensent surtout que l'augmentation des prix de l'immobilier là où se trouvent les lieux les plus connus de la prostitution y est pour quelque chose. De plus, ces quartiers tristement célèbres rendraient les citoyens mal à l'aise et procureraient un sentiment d'insécurité. C'est ainsi que les chiffres ont commencé à chuter et que de plus en plus de personnes se tournent désormais vers des services privés.


(eh/jy) – Source : Express.be 

Plus d'info Mon salaire , Rémunération

15/01/2016