Quel est le salaire d'un travailleur communautaire ?

Nous avons demandé à David Knockaert (35 ans) de Wondelgem en quoi consistait son métier et combien il gagnait.

30 janvier 2017

Partager

  • Profession : travailleur communautaire
  • Etudes/formation : Master en histoire
  • Vie privée : célibataire
  • Salaire mensuel brut : 3.100 euros
  • Salaire mensuel net : 1.970 euros
  • Avantages extra-légaux : indemnité kilométrique, chèques repas, assurance hospitalisation, prime de fin d'année, pécule de vacances

Que faites-vous dans la vie ?

Je suis travailleur communautaire pour la ville de Gand. Concrètement, je travaille à l'amélioration de la cohésion sociale dans différents domaines afin que chacun puisse bien se sentir. En collaboration avec plusieurs partenaires, j'organise régulièrement des activités ou les habitants peuvent apprendre à se connaître. Cela va de la grande fête des voisins à des moments de rencontre en plus petits groupes dans des logements sociaux, des appartements ou même en pleine rue. Nous encourageons les habitants à retrousser leurs manches et à s'investir pour leur quartier. Nous ne leur offrons pas uniquement des fêtes et autres activités, leur collaboration est activement requise. La diversité, le travail participatif et le dialogue sont nos valeurs les plus chères.

Aimez-vous votre travail ?

Oui, énormément. Je travaille depuis 14 ans pour la ville de Gand et en tant que travailleur communautaire depuis 2 ans. Je compte de toute façon rester travailler à Gand car c'est une ville que j'aime beaucoup. Le travail que j'effectue est très enrichissant au niveau des contacts humains. De plus, les journées ne se ressemblent jamais. Je suis en contact avec des gens de tous horizons et originaires des quatre coins du monde. Aider des personnes qui n'ont pas eu ma chance est très gratifiant, sans oublier le fait de rassembler les gens.

Que pensez-vous de votre salaire ?

J'en suis satisfait. Il y a 14 ans, je gagnais 1.200 euros net donc il y a une certaine évolution. J'habite seul et parviens à m'en sortir.

Combien d'heures travaillez-vous par semaine ?

Je travaille à temps plein, à savoir 38 heures par semaine. La nature de ma fonction entraîne parfois des heures supplémentaires le soir et le week-end donc je preste souvent plus de 38 heures. Cela ne me pose pas de problème parce que ces heures supplémentaires sont rémunérées. Je travaille souvent quand d'autres personnes sont en congé. Un horaire de type 'nine to five' ne serait pas compatible avec mon métier.

Epargnez-vous ?

J'essaie de mettre un peu d'argent de côté au début du mois. Si j'attends la fin du mois pour le faire, il peut arriver que je n'y parvienne pas (rires). Il y a quelques temps, j'ai acheté une maison pour ensuite la rénover. La quasi-totalité de mes économies y sont passées mais je vois cela comme un investissement. J'épargne désormais à nouveau. Pas des montants faramineux mais c'est toujours mieux que rien. Je souscris également une épargne pension depuis que j'ai commencé à travailler.

Quelles sont vos plus grosses dépenses ?

Question relativement simple : le remboursement de ma maison à savoir un tiers ou un quart de mon salaire. Cela va encore lorsque je compare avec d'autres amis. J'ai délibérément opté pour une maison ni trop grande, ni trop chère. Un autre poste non négligeable est celui de l'énergie. Je le ressens en habitant seul, surtout avec les dernières hausses des prix.

A quoi détestez-vous dépenser votre argent ?

Je ne sais pas trop… Une voiture de luxe ? Ou aux objets dont je n'ai pas besoin qui sont uniquement synonymes de statut social. Je n'achète que ce dont j'ai réellement besoin et choisis en fonction de la durabilité.

Quelles dépenses vous procurent le plus de plaisir ?

J'aime beaucoup voyager. Cela ne doit pas nécessairement être pendant des semaines ni au bout du monde. J'essaie de partir une ou deux fois par an en voyage. Je suis assez fan de l'Europe de l'Est car on peut y voyager facilement sans dépenser des fortunes. Je m'offre aussi de temps en temps des sorties culturelles : excursions, concerts,… Enfin, je m'autorise parfois un bon restaurant. L'année prochaine, je compte à nouveau me faire tatouer, ce qui n'est pas bon marché.

Que feriez-vous si vous gagniez au lotto ?

Je ne pense pas que je changerais radicalement mon mode de vie. Je continuerais à travailler mais sans doute un petit peu moins. Ensuite, je lancerais ou soutiendrais des projets visant à rassembler les gens. Je pense notamment à des fermes où les jeunes peuvent s'occuper de soigner les animaux ou se détendre quelques jours. Enfin, je voyagerais à gauche à droite car il y a beaucoup de pays que je n'ai pas encore visité.


(eh/jy) 


DISCLAIMER 


Jobat n’est pas responsable de l’exactitude des informations données ci-dessus. Elles ont été obtenues lors d’un entretien personnel avec la personne en question. Certaines informations ne sont peut-être plus correctes ou d’actualité. Elles donnent néanmoins une idée de la rémunération qui correspond à tel travail ou telle fonction. 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.