Diplômes
Précédent

1 de 22

Suivant
Article suivant:

Quel diplôme fera de vous un milliardaire ?

Avoir le bon diplôme n'est plus indispensable

bondip
De nos jours, les entreprises adoptent une approche assez flexible pour répondre à la grave pénurie de travailleurs sur le marché de l’emploi. Trois employeurs sur quatre sont prêts à faire passer des entretiens à des candidats qui n'ont pas le diplôme requis. Ces candidats hésitent encore à postuler s'ils n'ont pas les compétences exactes. Telles sont les observations ressortant d'une étude réalisée par Jobat et Made in.

Mandatée par Jobat et Made in, l'agence de recherche iVox a interrogé un millier d'employés et de demandeurs d'emploi ainsi que quelque 350 employeurs au sujet des (in)adéquations entre les employés et les employeurs. Qu'attendent-ils les uns des autres et dans quelle mesure ces attentes diffèrent-elles ?

Alerte emploi : des jobs sur mesure par e-mail. Prêt en 3 clics

L'employeur est flexible

Une conclusion importante de l'étude est que, notamment à cause de la guerre des talents que nous connaissons actuellement, les entreprises sont flexibles au niveau des exigences en matière de postes vacants. Avoir le bon diplôme n’apparaît par exemple plus comme une obligation. La plupart des employeurs indiquent avoir du mal à trouver de nouveaux employés, raison pour laquelle ils sont prêts à mettre de l’eau dans leur vin.

Recrutement ouvert : plus besoin de postuler

Trois quarts des employeurs sont prêts à interviewer quelqu'un qui n'a pas le diplôme requis. Parmi ceux-ci, près de huit personnes sur dix souhaitent également offrir une formation complémentaire à ces employés potentiels. Pour la majorité des employeurs, il est suffisant que les candidats répondent à entre 60 et 80% des exigences du profil.

Le chiffres sont davantage mitigés en ce qui concerne l’embauche de locuteurs non natifs : près de quatre employeurs sur dix préféreraient ne pas embaucher de locuteur non natif au sein de leur organisation. En revanche, certaines grandes entreprises sont davantage disposées à le faire.

Téléchargez votre CV et postulez encore plus facilement

Et les employés ?

Il est interpelant de constater que les candidats ne font pas preuve de flexibilité. Ceux-ci pensent qu'il n'y a pas beaucoup de marge de manœuvre en termes d'exigences. Ils sont par exemple trop vite rebutés en parcourant des postes vacants. Seulement 54% des candidats postuleraient s'ils n'avaient pas le diplôme requis pour un poste spécifique. Ils pensent également que la lettre de motivation n'a aucun sens si un employeur indique vouloir à tout prix les rencontrer pour un entretien.

Conseil : Exemple d'une bonne lettre de motivation

D’autre part, les employés sont également critiques : moins de la moitié trouvent des offres d'emploi intéressantes. Un point d'attention important pour les employeurs est la manière dont ils rédigent leurs annonces et les exigences requises. Pensez à rendre ces offres d'emploi plus attractives, notamment en mettant moins l'accent sur les diplômes et en mentionnant les possibilités de se former.

(wv/eh)

14 septembre 2023
D'autres ont également regardé