Procrastination ? Posez-vous ces 7 questions

La procrastination peut mener à de nombreux problèmes et désagréments. Mais quelles sont les causes de ce maudit fléau ?

20 juin 2018

Partager

Commencer quelque chose d'autre alors que vous êtes déjà submergé par vos dossiers actuels peut s'avérer très tentant. Si une tâche est ennuyeuse ou trop difficile, vous vous laisserez facilement distraire. Comment éviter une telle attitude ? En vous posant les questions ci-dessous.

Voici 7 questions à prendre en compte lorsque vous sentez que votre concentration veut vous lâcher…

1. Est-ce bien ce que je suis censé faire en ce moment ?

Fixez-vous des objectifs. Si vous vous rendez compte que ce que vous faites ne correspond pas aux tâches que vous devez effectuer pour les atteindre, mettez cette activité de côté. Bon nombre de vos occupations quotidiennes se révéleront superflues voire insignifiantes, surtout si vous recherchez des résultats concrets.

Vous ne savez pas faire autrement que d'effectuer une tâche accessoire ? Essayez dès lors que cela contribue positivement à votre image personnelle.

2. Quelle est ma prochaine étape ?

Avoir des options est bon pour votre productivité, sauf lorsque vous êtes confrontés à des choix difficiles. En voici quelques exemples :

a) Il n'y a pas d'autre option 

Si vous ne savez pas quoi faire, il vous sera difficile de progresser. Commencez par une bonne séance de brainstorming et, si nécessaire, demandez de l'aide pour avoir plus de perspective et entrevoir différentes options.

b) Vous avez trop de choix 

Avoir trop d'options n'est pas bon si vous devez faire des choix. Ceux-ci sont souvent synonymes de compromis et vous ne pouvez pas faire autrement. Essayez de limiter vos options ou d'en faire une bonne présélection. Choisissez-en une et tenez-vous y. Parfois, choisir s'avère encore plus paralysant que les conséquences de ce choix.

c) Les options sont trop vagues 

Vous savez ce que vous devez faire mais n'avez aucune idée de par où commencer. Trouver un mentor est une première étape dans la bonne direction mais cela n'est pas toujours évident. Il se peut que vous n'ayez pas le temps ou ne sachiez pas où trouver la personne la plus appropriée. Essayez de rendre vos options les plus claires, visibles, accessibles et gérables que possible.

d) Vos options sont toutes aussi valables les unes que les autres 

Travailler une heure en dernière minute pour remplir votre déclaration d'impôts afin que celle-ci soit réglée ou passer du temps avec les membres de votre famille que vous n'avez plus vus depuis longtemps ? Utiliser vos économies pour refaire le toit de la maison ou prendre des vacances bien méritées ? Faire des choix et établir des priorités n'est pas toujours facile. Il est néanmoins conseillé d'agir au plus vite et d'utiliser de gros moyens si nécessaire.

3. Ai-je déjà fait cela auparavant ?

L'expérience peut être utile et vous permettra de travailler plus vite. Vous savez quelles sont les mesures à entreprendre pour mener une tâche du début à la fin et combien de temps cela vous prendra. Vous n'avez aucune expérience par rapport à ce qui vous est demandé ? Cela pourra vous sembler insurmontable et vous serez perdu voire confus. Si vous vous accrochez et que vous parvenez à vous en sortir, cela ne sera que partie remise la fois suivante. Ne soyez pas effrayé ni paralysé dès que vous êtes exposé à quelque chose de nouveau.

4. Ai-je les compétences appropriées ?

Ne pas avoir les aptitudes ou compétences pour effectuer certaines tâches peut ralentir tout le processus. Plus vous savez rapidement que vous n'avez pas les qualifications appropriées, plus rapidement vous pourrez entreprendre les mesures nécessaires. Soit vous vous formerez en vue d'acquérir de nouvelles compétences si cela en vaut la peine. Dans le cas contraire, vous externaliserez cette tâche.

Cette 'restriction' peut aussi être présente dans votre tête. Peut-être en êtes-vous capable mais que vous n'avez pas la confiance nécessaire pour mettre vos compétences au profit des autres. Cela peut toutefois vous jouer des tours en vous paralysant.

Vous ne devez pas avoir honte de faire appel à un expert ou à quelqu'un qui a plus d'expérience que vous. Chacun a sa propre expertise. Vous pouvez toujours développer une compétence ou en apprendre de nouvelles si la situation le demande.

5. Ai-je les bons outils à ma disposition ?

Pour mener un projet à bien, il vous faut cinq ressources essentielles :

  • du temps
  • de l'information
  • de l'argent/du matériel
  • de l'énergie
  • du support

Vous construisez vos aptitudes et compétences par vous-même. Ce n'est pas le cas pour les éléments mentionnés ci-dessus. Leur présence n'est pas garantie à 100%. Demandez-vous à l'avance combien de temps une tâche vous prendra et regardez si vous avez le temps de vous en occuper. Combien un objet vous coûtera-t-il et combien pouvez-vous réellement dépenser ? Idem au niveau de l'énergie mentale, physique et émotionnelle, que cela va-t-il vous coûter et comment comptez-vous vous y prendre ? Etes-vous soutenus par certaines personnes ? Contribueront-elles à ce que vous réussissiez votre mission comme il se doit ?

Pourquoi se poser de telles questions à l'avance ? Si vous faites une erreur d'estimation, cela peut sérieusement vous handicaper par la suite. Vous penserez peut-être que vous n'êtes pas prêt. Réfléchir brièvement et faire quelques calculs vous rassurera. Savoir que vous serez soutenu par des personnes qui croient en vous sera similaire à une tape dans le dos et vous motivera. Une sous-estimation peut saboter votre travail et entraîner un arrêt forcé de vos activités. Assurez-vous d'avoir de la marge, cela réduira votre niveau de stress.

6. Sais-je exactement quels résultats sont attendus ?

Ayez des résultats concrets en guise d'objectifs, cela vous motivera. Si vous savez que vous récolterez les fruits de votre travail, vous mettrez tout en œuvre pour terminer votre mission. Vous pouvez toujours anticiper les éventuels revers de manière à ce que vous ne lâchiez pas prise lorsque vous y serez confronté.

Si les attentes sont vagues et que vous n'avez aucune idée des conséquences de vos actes, vous serez moins sous pression et cela contribuera à la procrastination. Vous vous direz que cela ne change rien si le travail est fait aujourd'hui ou demain. Vous serez moins concentré car vous ne serez pas certain de vos objectifs. Plus vous êtes concentré, plus dur et plus efficacement vous travaillerez pour atteindre vos buts.

7. Suis-je dans un bon état d'esprit ?

Votre humeur peut affecter votre travail. Si vous êtes sous un mauvais jour, cela influencera votre concentration, votre productivité et minera votre motivation. Nerveux, déprimé ou dépassé par les évènements, vous réduirez votre activité cognitive. Curieusement, il en est de même pour la bonne humeur. Etre trop enthousiaste peut mener à un manque de concentration ainsi que des difficultés à penser de façon logique. Une attitude positive est tout de même la meilleure façon d'effectuer un travail de qualité et d'atteindre ses objectifs.

(eh/jy) - Source : Entrepreneur

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.