Licenciée parce qu’elle avait de trop gros seins

Licenciée pour gros seins

Amy-Erin Blakely affirme avoir été mise à la porte, car son physique généreux entravait la productivité de ses collègues masculins. L’employée dit également avoir subi des railleries pour ses tenues jugées trop sexys.

Pourtant, Amy-Erin Blakely a travaillé pendant 13 années pour la Fondation Devreux, une ASBL qui apporte une aide psychologique aux enfants en difficulté sans rencontrer aucun problème. Mais, durant ces 6 dernières années, elle affirme avoir vécu l’enfer à cause des commentaires déplacés de ses collègues masculins. Elle s’en est plainte à deux reprises auprès de sa direction. Sans succès.


Amy-Erin Blakely   

L’entreprise, elle, nie que l’employée a été licenciée pour son physique «avantageux». Le cas Blakely n’est pas unique. En 2010, une autre femme a poursuivi son employeur pour les mêmes raisons.

(fr)  

Plus d'info Licenciement , Tenue vestimentaire , Discrimination

17/11/2010