Etudiant jobiste
Précédent

1 de 52

Suivant

Pourquoi un job étudiant est-il bon pour trouver un 'vrai' travail ?

"Les pays ayant une tradition de double apprentissage ont tendance à avoir un taux de chômage plus faible chez les jeunes" (Brecht Neyt, UGent).

Les jeunes qui ont acquis de l’expérience de travail grâce à un job d'étudiant, un stage ou un double apprentissage sont plus susceptibles de trouver un 'vrai' emploi après avoir quitté l'école. Comment cela se fait-il ?

Le coronavirus n'améliorera pas les choses pour les jeunes qui découvrent le marché de l’emploi. En comparant le taux de chômage des personnes âgées de 25 à 64 ans, les chiffres sont beaucoup plus élevés auprès des travailleurs les plus jeunes.

D'autres pays, prônant par exemple une culture de double apprentissage, ont généralement un taux de chômage plus faible chez leurs travailleurs les plus jeunes. "Pour améliorer la situation en Belgique, il peut être judicieux d'encourager davantage les jeunes à acquérir une expérience de travail au cours de leur cursus scolaire afin d'augmenter leurs opportunités d'emploi", suggère Brecht Neyt de l'UGent.

Un quart de chances en plus

De nos jours, les jeunes sont livrés à eux-mêmes et doivent se débrouiller avec les moyens du bord. Leur situation est quelque peu paradoxale : même pour les postes destinés aux personnes débutant sur le marché de l’emploi, les employeurs s'attendent à ce que le candidat ait déjà une expérience de travail (pertinente). Il s’agit d’une source de frustration auprès des jeunes : les postes vacants demandent souvent de l'expérience. Mais comment pouvez-vous en avoir lorsque vous postulez au premier job de votre carrière ?

Une récente étude de l'Université de Gand a démontré que l'expérience de travail acquise pendant les études aidait à trouver un 'vrai' job plus rapidement. En effet, de nombreux jeunes ont déjà emmagasiné une expérience professionnelle au cours de leur cursus scolaire, et ce par le biais d’un job d'étudiant, d’un stage ou encore d’un double apprentissage.

La recherche confirme que les jeunes qui ont effectué des jobs d’étudiant ont jusqu'à 24% de chances supplémentaires de trouver un emploi trois mois après avoir quitté l'école que leurs camarades qui n'en ont jamais fait.

Le réseau

Les jeunes qui ont acquis une expérience de travail au cours de leur cursus scolaire ont un réseau professionnel plus large pour débuter dans la vie active. En effet, ils sont mieux informés des possibilités d'emploi, tant au sein de l'entreprise où ils ont acquis une expérience professionnelle qu'en dehors. Il arrive par exemple souvent qu'un jeune finisse par décrocher un contrat permanent avec l'employeur auprès duquel il a effectué un job d'étudiant.

La productivité

Brecht Neyt, qui a mené ses recherches dans le cadre de son doctorat à l’UGent, ajoute qu’une expérience de travail pertinente garantit que les jeunes sont immédiatement productifs et créent ainsi directement de la valeur ajoutée pour leur employeur. "Cela les rend plus attractifs que des jeunes sans expérience professionnelle."

L’état d’esprit

Enfin, les employeurs peuvent voient l'expérience de travail acquise pendant les études comme un signal que le jeune est motivé et ambitieux et qu'il a une bonne attitude professionnelle. Démontrer votre envie de travailler commence par les jobs d’étudiant exercés pendant l’adolescence.

(wv/eh)


17 septembre 2020
Jobs recommandés
D'autres ont également regardé