Envie de devenir storyteller digital ?

"Deux formations en storytelling digital existent depuis 2016", explique Pieter Blomme, professeur de storytelling digital et directeur de la station de radio Urgent.fm. "C’est un passage obligatoire si vous souhaitez véhiculer des messages sur Internet. Vous apprendrez tout sur l'interactivité, les blogs, le vlogging, la réalité augmentée, les histoires vidéo sur Snapchat,... Tous ces éléments permettent de parvenir à un engagement de votre public cible."

Comment communiquez-vous avec votre public et comment peut-il contribuer à la construction de votre histoire ? "Vous pouvez orienter vos choix avec des likes et des commentaires. Pensez aux communautés autour des séries télévisées telles que Game Of Thrones où il est possible de faire des suggestions sur le scénario et de concevoir sa propre fiction."

Pour ce faire, il existe deux post-graduats que vous pouvez suivre à la Arteveldehogeschool ou à la KASK School of Arts. Pieter Blomme est responsable de l’un d'entre eux. "A Artevelde, la formation est pratique et fonctionnelle, ce qui est idéal pour travailler en tant que storyteller digital dans un contexte professionnel. A la KASK, vous travaillerez de façon personnelle en expérimentant et en stimulant votre créativité. Grâce à l'apprentissage mixte, vous apprendrez à utiliser divers programmes et à diffuser du contenu en direct. Un post-graduat conduit à un certificat, pas à un diplôme et il est généralement suivi en combinaison avec un emploi fixe."

Nouveau post-graduat

À la Haute-Ecole Artevelde, un nouveau post-graduat en contenu numérique et journalisme a vu le jour en février 2018. Quels diplômes mènent à ce type de troisième cycle ? "Les profils sont diversifiés : marketeurs, historiens, développeurs de jeux vidéo,... Il y a même un philosophe, un photographe et un professionnel de la mode. Le storytelling est le facteur qui connecte tous les participants. Les personnes qui suivent notre formation peuvent acquérir une expérience supplémentaire afin de se faire une place dans Chase, la communauté où les storytellers en formation peuvent diffuser du contenu numérique au sujet de la culture urbaine."

"Il y a une demande du marché du travail pour les profils créatifs et performants", affirme Pieter Blomme. "Vous pouvez le voir en analysant les listes d’offres de stages : entreprises et organisations de médias, musées, agences de communication, autorités municipales, institutions culturelles, incubateurs de start-up, ... Le personnel formé en communication et possédant certaines compétences technologiques est très prisé. Les entreprises ont leur propre stratégie et les storytellers digitaux se chargent de la création du contenu. Nos formations sont vraiment un tremplin vers de nouveaux emplois."

(eh/jy)

Plus d'info ICT , Collègues , Formation , Développement personnel

06/03/2018