Mon salaire
Précédent

1 de 389

Suivant

Quel est le salaire d'un Safety Guard au Parlement européen ?

Safety Guard Julie
Nous avons demandé à Julie (Bruxelles) en quoi consistait son métier et combien elle gagnait…
  • Profession : Safety Guard au Parlement européen
  • Etudes : certificat d'enseignement secondaire supérieur, puériculture, certificat d’aide-médicale urgente
  • Vie privée : mariée, 2 enfants
  • Salaire mensuel brut : 3.077,91 euros
  • Salaire mensuel net : 2.098,80 euros (varie selon le travail de nuit/week-end/jours fériés)
  • Avantages extralégaux : chèques-repas (4,19 euros par jour presté), assurance hospitalisation en partie financée par l’employeur, prime d’entretien de l’uniforme (15,94€), prime de flexibilité (4,89€), remboursement du trajet aller domicile-lieu de travail (en voiture), transports en commun entièrement remboursés, congés payés, 13ème mois

Que faites-vous dans la vie ?

« Je travaille comme Safety Guard au Parlement européen. Je commence ma journée par pointer. Ensuite, un identifiant est donné à chaque personne et je regarde dans quelle zone je travaille. Je reçois une radio, un trousseau de clés et peux me diriger vers ma zone de travail. Selon la zone de travail, certains ouvriers doivent avoir un permis de travail ou un 'permis de feu'. Impossible de travailler sans ce document. Une fois les documents en ordre, nous procédons au masquage des détecteurs de fumée pour éviter qu’ils ne se déclenchent à cause de la poussière générée par les forages dans les murs. Il y a divers contrôles au fil de la journée pour voir si tout se passe bien, si tous les appareils sont bien coupés et pour démasquer les détecteurs en fin de journée. »

« Je tourne dans les différents bâtiments, contrôle et interviens médicalement si nécessaire. Quoiqu’il arrive (détection d’incendie ou intervention médicale), nous travaillons toujours par trois dans notre zone (un chef d’équipe et deux agents). Lorsque je travaille de nuit, je procède à des rondes dans les locaux techniques et nous travaillons en effectif réduit. »

Ce job est-il fait pour vous ? Ces employeurs recherchent des agents de gardiennage

Comment vous êtes-vous retrouvée dans ce secteur ?

« Je cherchais à changer d'emploi et j’ai tapé 'job d’ambulancier' sur Google. Je suis tombée sur l’annonce de G4S, j’y ai postulé et j’ai reçu une réponse comme quoi ma candidature était intéressante. Deux jours plus tard, j’ai été conviée à un entretien avec les ressources humaines pour ensuite recevoir un appel du manager du Parlement européen qui m’a proposé un poste. J’ai tout de même dû passer des tests psychotechniques, de logique et de personnalité mais cela a été très vite. En quelques semaines, ma candidature fut acceptée. »

Aimez-vous votre travail ?

« J’aime beaucoup mon travail. J’évolue dans un domaine que j’aime et, tant l’aide aux personnes que la prévention sont deux thématiques que j’affectionne particulièrement. J’apprécie également le travail par shift de 12 heures qui me permet de travailler au maximum 14 jours par mois. Enfin, j’aime l’ambiance sur mon lieu de travail, l’esprit d’équipe est excellent et j’adore travailler la nuit au sein d’une équipe soudée. »

« Nous savons quelles sont nos tâches et nos supérieurs ne sont pas en permanence derrière nous pour nous dire ce qu’il faut faire et ne pas faire. Nous n’avons pas à nous justifier pour autant que le travail soit bien fait. C’est plus qu’appréciable. Nous travaillons dans un environnement agréable et pouvons prendre notre pause déjeuner quand nous le souhaitons, mis à part en situation d’urgence où nous nous devons d’intervenir. »

Que pensez-vous de votre salaire ?

« Franchement, je n’ai pas à me plaindre de ma rémunération pour le travail que je preste. Un petit point d’attention est que, dans mon cas, le salaire n’évolue pas en fonction de l’ancienneté. Pour le reste, je ne dirais pas non à gagner davantage étant donné la conjoncture économique actuelle mais je ne me lamente pas sur mon sort. Je travaille plus la nuit et j’ai hâte de recevoir mes primes. La prime de nuit est de 18% le samedi, de 23% le dimanche et de 30% les jours fériés. »

Gagnez-vous suffisamment bien votre vie ? Comparez votre salaire avec celui des autres grâce au Baromètre des salaires Jobat

Changeriez-vous de travail pour un salaire plus élevé ?

« Oui, mais je préférerais clairement bénéficier d’une augmentation salariale dans mon travail actuel. Ce serait l’idéal et je resterais sans aucun doute travailler au Parlement européen. »

Combien d’heures travaillez-vous par semaine ?

« Je travaille un maximum de 48 heures par semaine et pas plus de 4 jours par semaine (4 journées de maximum 12 heures). »

Epargnez-vous ?

« Oui, j’arrive à mettre de l’argent de côté mais je le dépense souvent par la suite. »

Pensez-vous à votre pension ?

« Au vu des circonstances économiques actuelles, j’espère pouvoir vivre de ma pension, profiter et voyager. À vrai dire, je ne me pose pas beaucoup de questions car j’ai encore de nombreuses années de travail devant moi. »

EXTRA : Combien votre patron paie-t-il pour votre pension ?

Quelles sont vos plus grosses dépenses ?

« Mon crédit hypothécaire pour rembourser ma maison ainsi que les frais relatifs à ma voiture (assurance, carburant…). »

À quoi détestez-vous dépenser votre argent ?

« Payer du carburant pour ma voiture et des vêtements hors de prix. Si on ne m’oblige pas acheter des vêtements, je ne casse plus ma tirelire pour des tenues onéreuses. En revanche, j’achèterais plutôt des vêtements pour mes enfants avant de penser à moi. »

Quelles dépenses vous procurent le plus de plaisir ?

« Tout ce qui peut faire plaisir à mes enfants ainsi que les voyages pendant les vacances. »

Que feriez-vous si vous gagniez au Lotto ? Quels sont vos rêves ?

« J’investirais dans l’immobilier, j’achèterais des maisons et/ou des appartements en Belgique, en France, en Espagne et au Portugal. Ensuite, je m’offrirais l’une ou l’autre belle voiture et je donnerais de l’argent à mes parents pour qu’ils puissent profiter de leur vie. Enfin, je mettrais des sous sur le compte de mes enfants pour qu’ils n’aient pas à se soucier de leur avenir. Pour terminer, j’entamerais un tour du monde et je m’achèterais un van afin de voyager où je veux et quand je veux. La sensation de liberté est primordiale de nos jours. En fonction du montant gagné, je continuerais à travailler à mi-temps ou à quart-temps. »

Et vous ? Continueriez-vous à travailler après avoir gagné à la loterie ?

(eh)

Souhaitez-vous témoigner (anonymement) au sujet de votre salaire ? Envoyez-nous un e-mail à l’adresse redactie@jobat.be et nous vous contacterons dans les plus brefs délais.

DISCLAIMER

Jobat n’est pas responsable de l’exactitude des informations mentionnées ci-dessus. Celles-ci ont été obtenues lors d’un entretien personnel – anonyme ou non – avec la personne en question, et ce à un moment précis. Par conséquent, certaines informations ne sont peut-être plus correctes ou d’actualité mais donnent néanmoins une idée de la rémunération qui correspond à tel travail ou telle fonction. Pour des raisons de confidentialité, le nom (complet) de la personne ci-dessus n'a pas été mentionné. L'image utilisée est une image générale provenant d’une banque d’images classique.



 


 


 
26 août 2022
Jobs recommandés
Les plus lus
  1. 1 Check-list : aperçu des avantages extralégaux les plus courants
  2. 2 8 métiers qui peuvent faire de vous un millionnaire
  3. 3 Calculez le montant de vos allocations de chômage
  4. 4 Quel est le salaire d'un chauffeur de tram ?
  5. 5 Combien un étudiant peut-il gagner ?
  6. 6 6 choses qu’il vaut mieux ne pas faire avec votre ordinateur de fonction
  7. 7 Le certificat médical est-il requis pour éviter une réduction de salaire ?
  8. 8 Comment prendre sa retraite à moins de 65 ans ? 9 conseils
  9. 9 Travailler à domicile de manière saine et productive

Quel est le salaire d'un Safety Guard au Parlement européen ?

Safety Guard Julie
Nous avons demandé à Julie (Bruxelles) en quoi consistait son métier et combien elle gagnait…
  • Profession : Safety Guard au Parlement européen
  • Etudes : certificat d'enseignement secondaire supérieur, puériculture, certificat d’aide-médicale urgente
  • Vie privée : mariée, 2 enfants
  • Salaire mensuel brut : 3.077,91 euros
  • Salaire mensuel net : 2.098,80 euros (varie selon le travail de nuit/week-end/jours fériés)
  • Avantages extralégaux : chèques-repas (4,19 euros par jour presté), assurance hospitalisation en partie financée par l’employeur, prime d’entretien de l’uniforme (15,94€), prime de flexibilité (4,89€), remboursement du trajet aller domicile-lieu de travail (en voiture), transports en commun entièrement remboursés, congés payés, 13ème mois

Que faites-vous dans la vie ?

« Je travaille comme Safety Guard au Parlement européen. Je commence ma journée par pointer. Ensuite, un identifiant est donné à chaque personne et je regarde dans quelle zone je travaille. Je reçois une radio, un trousseau de clés et peux me diriger vers ma zone de travail. Selon la zone de travail, certains ouvriers doivent avoir un permis de travail ou un 'permis de feu'. Impossible de travailler sans ce document. Une fois les documents en ordre, nous procédons au masquage des détecteurs de fumée pour éviter qu’ils ne se déclenchent à cause de la poussière générée par les forages dans les murs. Il y a divers contrôles au fil de la journée pour voir si tout se passe bien, si tous les appareils sont bien coupés et pour démasquer les détecteurs en fin de journée. »

« Je tourne dans les différents bâtiments, contrôle et interviens médicalement si nécessaire. Quoiqu’il arrive (détection d’incendie ou intervention médicale), nous travaillons toujours par trois dans notre zone (un chef d’équipe et deux agents). Lorsque je travaille de nuit, je procède à des rondes dans les locaux techniques et nous travaillons en effectif réduit. »

Ce job est-il fait pour vous ? Ces employeurs recherchent des agents de gardiennage

Comment vous êtes-vous retrouvée dans ce secteur ?

« Je cherchais à changer d'emploi et j’ai tapé 'job d’ambulancier' sur Google. Je suis tombée sur l’annonce de G4S, j’y ai postulé et j’ai reçu une réponse comme quoi ma candidature était intéressante. Deux jours plus tard, j’ai été conviée à un entretien avec les ressources humaines pour ensuite recevoir un appel du manager du Parlement européen qui m’a proposé un poste. J’ai tout de même dû passer des tests psychotechniques, de logique et de personnalité mais cela a été très vite. En quelques semaines, ma candidature fut acceptée. »

Aimez-vous votre travail ?

« J’aime beaucoup mon travail. J’évolue dans un domaine que j’aime et, tant l’aide aux personnes que la prévention sont deux thématiques que j’affectionne particulièrement. J’apprécie également le travail par shift de 12 heures qui me permet de travailler au maximum 14 jours par mois. Enfin, j’aime l’ambiance sur mon lieu de travail, l’esprit d’équipe est excellent et j’adore travailler la nuit au sein d’une équipe soudée. »

« Nous savons quelles sont nos tâches et nos supérieurs ne sont pas en permanence derrière nous pour nous dire ce qu’il faut faire et ne pas faire. Nous n’avons pas à nous justifier pour autant que le travail soit bien fait. C’est plus qu’appréciable. Nous travaillons dans un environnement agréable et pouvons prendre notre pause déjeuner quand nous le souhaitons, mis à part en situation d’urgence où nous nous devons d’intervenir. »

Que pensez-vous de votre salaire ?

« Franchement, je n’ai pas à me plaindre de ma rémunération pour le travail que je preste. Un petit point d’attention est que, dans mon cas, le salaire n’évolue pas en fonction de l’ancienneté. Pour le reste, je ne dirais pas non à gagner davantage étant donné la conjoncture économique actuelle mais je ne me lamente pas sur mon sort. Je travaille plus la nuit et j’ai hâte de recevoir mes primes. La prime de nuit est de 18% le samedi, de 23% le dimanche et de 30% les jours fériés. »

Gagnez-vous suffisamment bien votre vie ? Comparez votre salaire avec celui des autres grâce au Baromètre des salaires Jobat

Changeriez-vous de travail pour un salaire plus élevé ?

« Oui, mais je préférerais clairement bénéficier d’une augmentation salariale dans mon travail actuel. Ce serait l’idéal et je resterais sans aucun doute travailler au Parlement européen. »

Combien d’heures travaillez-vous par semaine ?

« Je travaille un maximum de 48 heures par semaine et pas plus de 4 jours par semaine (4 journées de maximum 12 heures). »

Epargnez-vous ?

« Oui, j’arrive à mettre de l’argent de côté mais je le dépense souvent par la suite. »

Pensez-vous à votre pension ?

« Au vu des circonstances économiques actuelles, j’espère pouvoir vivre de ma pension, profiter et voyager. À vrai dire, je ne me pose pas beaucoup de questions car j’ai encore de nombreuses années de travail devant moi. »

EXTRA : Combien votre patron paie-t-il pour votre pension ?

Quelles sont vos plus grosses dépenses ?

« Mon crédit hypothécaire pour rembourser ma maison ainsi que les frais relatifs à ma voiture (assurance, carburant…). »

À quoi détestez-vous dépenser votre argent ?

« Payer du carburant pour ma voiture et des vêtements hors de prix. Si on ne m’oblige pas acheter des vêtements, je ne casse plus ma tirelire pour des tenues onéreuses. En revanche, j’achèterais plutôt des vêtements pour mes enfants avant de penser à moi. »

Quelles dépenses vous procurent le plus de plaisir ?

« Tout ce qui peut faire plaisir à mes enfants ainsi que les voyages pendant les vacances. »

Que feriez-vous si vous gagniez au Lotto ? Quels sont vos rêves ?

« J’investirais dans l’immobilier, j’achèterais des maisons et/ou des appartements en Belgique, en France, en Espagne et au Portugal. Ensuite, je m’offrirais l’une ou l’autre belle voiture et je donnerais de l’argent à mes parents pour qu’ils puissent profiter de leur vie. Enfin, je mettrais des sous sur le compte de mes enfants pour qu’ils n’aient pas à se soucier de leur avenir. Pour terminer, j’entamerais un tour du monde et je m’achèterais un van afin de voyager où je veux et quand je veux. La sensation de liberté est primordiale de nos jours. En fonction du montant gagné, je continuerais à travailler à mi-temps ou à quart-temps. »

Et vous ? Continueriez-vous à travailler après avoir gagné à la loterie ?

(eh)

Souhaitez-vous témoigner (anonymement) au sujet de votre salaire ? Envoyez-nous un e-mail à l’adresse redactie@jobat.be et nous vous contacterons dans les plus brefs délais.

DISCLAIMER

Jobat n’est pas responsable de l’exactitude des informations mentionnées ci-dessus. Celles-ci ont été obtenues lors d’un entretien personnel – anonyme ou non – avec la personne en question, et ce à un moment précis. Par conséquent, certaines informations ne sont peut-être plus correctes ou d’actualité mais donnent néanmoins une idée de la rémunération qui correspond à tel travail ou telle fonction. Pour des raisons de confidentialité, le nom (complet) de la personne ci-dessus n'a pas été mentionné. L'image utilisée est une image générale provenant d’une banque d’images classique.



 


 


 
26 août 2022
Jobs recommandés
D'autres ont également regardé
Les plus lus
  1. 1 Check-list : aperçu des avantages extralégaux les plus courants
  2. 6 6 choses qu’il vaut mieux ne pas faire avec votre ordinateur de fonction
  3. 2 8 métiers qui peuvent faire de vous un millionnaire
  4. 7 Le certificat médical est-il requis pour éviter une réduction de salaire ?
  5. 3 Calculez le montant de vos allocations de chômage
  6. 8 Comment prendre sa retraite à moins de 65 ans ? 9 conseils
  7. 4 Quel est le salaire d'un chauffeur de tram ?
  8. 9 Travailler à domicile de manière saine et productive
  9. 5 Combien un étudiant peut-il gagner ?
D'autres ont également regardé