1 employé sur 4 mange des sucreries à cause du stress

Nous mangeons trop de sucreries au boulot. Le principal coupable est le stress occasionné par l'environnement de travail au sein duquel nous évoluons. Si les employés avaient la possibilité de recevoir des fruits gratuits ou d'en acheter à un prix intéressant, 60% d'entre eux choisiraient de manger des collations saines.

9 octobre 2014

Partager

"un excès de sucre est souvent suivi d'un sentiment de léthargie." (patrick mullie, expert alimentaire à la vub)

Tout employé a déjà connu une telle sensation. Le stress au travail et le manque de temps pour manger font que, par facilité, nous saisissons une barre de chocolat ou une gaufre au sucre dans le tiroir du haut de la machine à café dans la cafétéria. Pour la moitié des travailleurs, il s'agit d'un petit supplément d'énergie idéal ou d'un remède parfait pour canaliser une envie soudaine de sucre.


Tels sont les résultats d'une étude menée par iVox auprès de 600 travailleurs à propos de leurs habitudes alimentaires au travail. Celle-ci souhaitant mettre en avant l'importance des collations saines.


Selon Patrick Mullie, professeur et spécialiste en nutrition à la VUB, les snack sucrés ou gras font plus de mal que de bien au corps humain. "L'excès de sucre dans la plupart des friandises a pour effet qu'un regain rapide d'énergie est suivi par un état de léthargie. Cela entrave ainsi la productivité sur le lieu de travail".

Journée des légumes gratuits

La littérature scientifique établit souvent un lien entre la mauvaise hygiène de vie et l'absentéisme au travail. Les hommes et les femmes se trouvant en surcharge pondérale ont 133% de chances supplémentaires d'être absents au travail. "Les employeurs ont tout intérêt à promouvoir la consommation de repas sains, la pratique d'exercices physiques et les collations nutritives" déclare le professeur.


Selon l'enquête, les employés se laissent trop rapidement tenter pas des snacks malsains. Les collègues s'occupant de la gestion et de l'approvisionnement de la cafétéria y sont pour quelque chose. Cependant, les travailleurs sont friands de snacks sains si l'employeur les propose gratuitement ou à un prix symbolique.


Une "journée des fruits" durant laquelle l'employeur offre des fruits gratuits aux membres du personnel est organisée par les entreprises de seulement 12% des répondants. Les "journées des légumes" sont quant à elles encore plus rares et ne sont organisées que chez 3% des personnes interrogées.

(EH) 

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Le job a été sauvegardé

Vous pouvez retrouver vos jobs sauvegardés en bas de cette page, mais également sur la page d'accueil ou dans Mon Jobat.

Pour pouvoir les consulter également sur d'autres appareils, connectez-vous.