Télétravail
Précédent

1 de 154

Suivant

Un collaborateur sur trois s’épanouit moins dans son travail

Ce collaborateur s’épanouit moins dans son travail
Près d’un collaborateur sur trois (32,5%) s’épanouit moins dans son travail par rapport à avant la crise du coronavirus. D'autre part, deux répondants sur trois (66,5%) estiment être moins au courant de ce que font leurs collègues.

Voilà ce qui ressort d'une enquête réalisée par Protime auprès de 1.000 travailleurs belges francophones qui, depuis le début de la pandémie, travaillent régulièrement ou constamment à domicile. "De nombreux employés sont moins optimistes quant à leur travail et moins en contact avec leur organisation. Même en période de crise, les organisations peuvent éviter que leurs collaborateurs s’éloignent de la culture d’entreprise et, de surcroît, favoriser leur implication", explique Sophie Henrion, porte-parole de Protime.

Plus fréquent chez les femmes

Alors que bon nombre de personnes avaient l'habitude d'interagir avec des collègues au bureau, elles le font à domicile depuis maintenant un an. Bien qu'une telle situation présente de nombreux avantages, le télétravail a un effet négatif sur la culture d'entreprise. Pour preuve, 18,1% de travailleurs se sentent moins impliqués dans leur organisation depuis qu’ils travaillent depuis leur domicile. Ce phénomène semble être plus fréquent chez les femmes (19,4%) que chez les hommes (17%).

Ce que représente leur organisation et ce qui la distingue des autres est moins clair pour prés d’un quart des personnes interrogées (19,2%) depuis le début de la pandémie. Près d’un travailleur en télétravail sur huit (12,7%) s’est familiarisé avec la mission de son entreprise au cours de cette période.

Découvrez... Déterminez votre bonheur au travail : 6 conseils

Moins de soutien des collègues et des managers

Une conversation impromptue entre collègues n’est plus possible actuellement. Peut-être s’agit-t-il d’une des raisons pour lesquelles près de deux répondants sur trois (66,5%) estiment être moins au courant du travail de leurs collègues par rapport à avant la crise du coronavirus.

Le fait que nos relations avec nos collègues et managers sont sous pression semble s'expliquer par la diminution du soutien reçu de l'employeur. Moins de la moitié des personnes interrogées (42,6%) indiquent par exemple qu’elles peuvent actuellement toujours s’adresser à leurs collègues pour des questions et des conseils. Le management obtient à peine de meilleurs résultats: moins de la moitié des répondants (45,3%) estiment que leurs supérieurs les aident en cas de questions. L’épanouissement au travail est aussi en recul depuis le début de la pandémie pour près d’un télétravailleur sur trois (32,5%).

Maintenir le contact avec vos collègues

"Il ne faut pas sous-estimer l’impact du télétravail sur la ‘camaraderie’, et donc sur la culture d'entreprise. Malgré le travail à domicile, les organisations peuvent éviter cette aliénation de leurs collaborateurs et même favoriser un surcroît d’implication de leur part. Parmi les exemples concrets d’initiatives, je citerais les cafés virtuels, les réunions-promenades, les quiz du midi, les check-in quotidiens, les challenges vidéo, ou encore les meet-up coffee breaks avec les nouveaux collègues pour faire connaissance ‘autour de la machine à café’. Grâce à ces initiatives, nos collaborateurs ont continué à interagir. De notre point de vue, elles sont indispensables à la pérennisation d’une culture d'entreprise distinctive", souligne Sophie Henrion.

Lisez aussi : 5 conseils pour la collégialité à 1,5 mètre de distance

Les résultats de cette étude ne surprennent également pas Lode Godderis, professeur de médecine du travail à la KU Leuven : "La perte de contacts sociaux avec les collègues nous donne l'impression d'être moins conscients de ce qui se passe au travail. Après une journée remplie de visioconférences, beaucoup n’ont plus envie de se retrouver numériquement avec des collègues. Néanmoins, ces réunions virtuelles ont encore beaucoup de sens. Discutez par exemple virtuellement de votre semaine de travail avec vos collègues, vous indiquerez ce que vous faites et ce pour quoi vous auriez besoin d’aide. Planifiez également des rendez-vous physiques, en respectant les règle de distanciation sociale. Une promenade de 30 minutes pendant votre pause déjeuner est un des meilleurs moyens de garder contact avec vos collègues".

Comment augmenter la participation?

  1. Surprises/petites attentions : 26,2 %
  2. Activités virtuelles hebdomadaires telles qu’un Café Virtuel : 20,7 %
  3. Un ‘démarrage’ de journée virtuel en équipe : 18,7 %
  4. Davantage de suivi de la part de mon supérieur : 18,7 %
  5. Le siège social comme lieu de rencontre où l’on se retrouve régulièrement : 13,4 %

L’étude s’est aussi intéressée aux mesures et initiatives à prendre par l’entreprise pour accroître l’implication de ses collaborateurs. Les ‘Surprises/petites attentions’ (26,2 %) se trouvent largement en tête des réponses, suivies par les ‘Activités virtuelles hebdomadaires telles qu’un café virtuel’ (20,7 %).

GUIDE ÉLECTRONIQUE : Travailler à domicile de manière saine et productive

(es) - Source : Protime


24 mars 2021
Jobs recommandés
D'autres ont également regardé