Précédent

1 de 713

Suivant
Article suivant:

5 leçons de carrière du groupe Coldplay

5 leçons de carrière du cycliste Philippe Gilbert

5 juillet 2019
Le Tour des Flandres, l'Amstel Gold Race, Liège-Bastogne-Liège et Paris-Roubaix. Philippe Gilbert compte quatre des cinq grands classiques de la course cycliste à son palmarès. Les médias ne tarissent pas d’éloges à son égard. Que pouvez-vous apprendre de Philippe Gilbert pour votre carrière professionnelle ?

1. Connaissez-vous suffisamment

Les spécialités changent, y compris dans la carrière d'un cycliste. Pendant des années, Philippe Gilbert était particulièrement doué pour les ascensions de cols. Il remarqua au fil des années que son accélération explosive laissait place à un moteur diesel. "Il ne s’est pas obstiné et a accepté la réalité", explique Wim Vos, spécialiste du cyclisme pour le journal Het Nieuwsblad.

2. Profitez de chaque instant de votre carrière

Les trentenaires matures ont de multiples qualités. "Ils peuvent se révéler tardivement et cachent de nombreuses ressources physiques et mentales. Avoir du succès tardivement dans une carrière est courant chez les cyclistes. Philippe Gilbert en est la preuve parfaite : il remporta deux de ses quatre classiques a plus de 33 ans, soit un âge 'avancé' pour un cycliste.

3. Prenez le contrôle de votre carrière

Il y a quelques années, Philippe Gilbert a lui-même décidé de contacter son directeur Patrick Lefevere pour discuter de sa carrière. Il en ressortit qu’il ne serait plus le seul leader de l’équipe mais qu’il serait bien entouré et qu’on lui donnerait de temps en temps l’occasion de faire ses preuves.

4. L'argent n'est pas ce qu’il y a de plus important

Travailler pour un salaire inférieur ? Cela peut parfois s'avérer une bonne idée. Selon les experts, Philippe Gilbert aurait pu gagner (beaucoup) plus d’argent ailleurs. Il opta toutefois pour une équipe capable de combler au mieux ses lacunes et qui lui permettrait d’étoffer son palmarès.

5. Connaissez les langues

Philippe Gilbert parle très bien le flamand, ce qui contribue à sa popularité en Flandre. En général, il ne parle pas beaucoup mais, quand il dit quelque chose d'une voix calme, tout le monde l'écoute et ses coéquipiers vont généralement dans son sens.

(eh/ll) – Source : MARK Magazine

Soyez le premier à recevoir nos actus et astuces

Plus de 440.000 utilisateurs recoivent nos astuces

D'autres ont également regardé

Rechercher des articles

Jobs recommandés

Vous voulez également gagner plus, des collègues plus sympas ou moins d'embouteillage ?

Ou recherchez dans 14940 autres jobs